Maman

Cabri, c’est fini

15 septembre 2010

Mon amour, ma poulette, ma chérie, mon petit cœur qui me le brise en hurlant à chaque instant, mon mini-Monstre dévoreur de quasi tout mon temps, et de toute ma patience certainement, mon bébé qui bientôt ne l’est plus…

Bientôt, demain, dans 2 mois, mon Monstre aura 6 ans.

Je te rêve jeune fille, se levant, se lavant, s’habillant, sans broncher, sans râler, sans hurler, et pourtant, il y a…

Ta peau si douce quand je caresse ta joue, ton odeur de pain chaud blottie tout contre moi, tes câlins surprenants, pas donnés exigés quand tu l’as décidé, ton allure de cabri, sautillant tout le temps, se levant tout le temps, avant-pendant-après tous les repas, du mouvement, du mouvement, du mouvement, épuisant, pour nous, jamais pour toi…

J’aime ta grande sœur éperdument, car elle est cet enfant qui restera pour moi pour toujours le premier, et pourtant je t’aime tout autant, pareillement, éperdument, car tu es ma dernière, ma petite, mon bébé, qui bientôt ne l’est plus, ne l’est plus à jamais…

Finis les sauts de cabri. Finie la maternelle. Fini de te gruger pendant l’histoire du soir avec des paragraphes sautés. Finie cette partie de ta vie, et de la mienne alors aussi.

Joyeux anniversaire en avance, mon amour, beaucoup de joyeux avec un peu de triste autour…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

26 Commentaires

  • Répondre electromenagere 15 septembre 2010 at 11 h 50 min

    Quand est-ce qu’ils inventent la touche pause pour la vie ? Histoire d’apprécier un peu plus longtemps ce qui est en train de se passer …. Bordel, qu’est-ce que ça file !

  • Répondre anacoluthe 15 septembre 2010 at 11 h 55 min

    @electromenagere : et ça file plus encore avec des enfants, non ? Parce qu’on a moins de temps, et aussi parce que les années qui passent se matérialisent en centimètres…

  • Répondre La Mère Joie 15 septembre 2010 at 13 h 43 min

    Ca me fait penser à quand j’ai laissé mon petit à la maternelle le jour de la rentrée. D’un coup, je me suis dit inconsciemment sans doute « Putain, faut que l’embryon il vienne, hein, faut pas qu’il me lâche ! Je ne peux pas ne plus avoir de bébé à la maison ». Je crois d’ailleurs que c’est la raison pour laquelle j’ai eu un ENORME coup de mou pendant trois jours…
    Ton billet est doux, tendre, maman quoi ! 😉

  • Répondre sabine 15 septembre 2010 at 14 h 23 min

    ah, merde ça me fait penser que moi aussi je ne vais plus pouvoir gruger pour l’histoire du soir (oh! désespoir!). Milou est encore un bébé et lui aussi est le dernier. C’est tellement bon son odeur de bave après la sieste ou ces « erci » quand je lui donne quelque chose que rien que pour ces deux trucs j’aurais bien des bébés toute ma vie. (Et pourtant qu’est-ce que je suis crevée!)

  • Répondre anacoluthe 15 septembre 2010 at 14 h 25 min

    @La Mère Joie : oh punaize, faut bien que je fasse gaffe de pas oublier ma pilule dans les 2 mois à venir, sinon mon inconscient va faire des siennes !
    Je me souviens de l’entrée en maternelle du Grognard, il y avait ce mélange de tendresse, de soulagement et de mélancolie, il me semble… bref, le truc qu’on ressent à voir nos petits grandir !

  • Répondre anacoluthe 15 septembre 2010 at 14 h 29 min

    @Sabine : L’odeur du tee-shirt un peu humide en fin de journée, je vois bien (mélange de lessive et de la bonne odeur de ton baby), mais l’odeur de bave après la sieste, quésako ? (dans mon souvenir, y’avait surtout odeur de pipi-caca !)
    Mais je me souviens du bruit de la respiration à moitié réveillé après la sieste, calme et forte à la fois, et ça, j’adorais…

  • Répondre Mélisse 15 septembre 2010 at 14 h 49 min

    C’est là qu’on mesure l’avantage du chat sur l’enfant….

  • Répondre anacoluthe 15 septembre 2010 at 14 h 54 min

    @Mélisse : Certes. Mais il faudrait que le chat, lui aussi et comme l’enfant, participe aussi au maintien du système de retraite par répartition.
    Le chat en sortirait grandi, plutôt que de rien branler de la journée lové sur le canapé…
    (l’enfant branle rien itou, mais un jour il payera ma retraite ce ptit con !)

  • Répondre MissBrownie 15 septembre 2010 at 14 h 59 min

    Dans ton 3ème paragraphe, j’ai cru que tu parlait de TiBiscuit 😀
    Moi je prie pour qu’il ait un déclic le jour où bébé pointera son nez… Je rêve je crois!

  • Répondre anacoluthe 15 septembre 2010 at 15 h 03 min

    @MissBrownie : hem, difficile à dire, si ça va le calmer ou pas, l’arrivée d’un plus petit que lui. « Devenir grand » c’est à la fois une motivation et un truc un peu flippant, j’ai l’impression, pour les enfants ! Peut-être que ça marche quand ils comprennent que devenir « grand » – sous-entendu « sage » pour les parents ! – c’est aussi plus de liberté gagnée !

  • Répondre Mélisse 15 septembre 2010 at 16 h 14 min

    pas convaincue par la rentabilité de l’enfant vu ce qu’il coute (semble-t-il que ça mange beaucoup ces choses là)
    disons que :
    rentabilité economique : 0/0
    son : chat 1 (ronronnements) bébé 0 (pleurs)
    capacité de nuisance au bureau : chat 0 (va-t-en sortir les photos de ton chat dans l’open space : un bide) bébé 1 (et possibillité d’être couverte de cadeaux si pot de présentation du modèle)
    perles à hurler de rire : chat 0, bébé + l’infini (y’a pas le signe de l’infini sur le clavier)
    collier de nouilles pour la fête des mères : chat 0, bébé (une dizaine on va dire)

    bon, disons que c’est pas clair ce comparatif…

  • Répondre anacoluthe 15 septembre 2010 at 16 h 17 min

    @Mélisse : c’est vrai que j’ai pas bien compris ce comparatif à la 60 millions de consommateurs (en herbe) !
    Mais je parlais pas individuellement, plutôt collectivement : le chat est supérieur à l’enfant, certes, mais jamais le chat ne paiera nos futures retraites. Bref, je trouve juste que le chat manque un tantinet de conscience sociale…

  • Répondre Mélisse 15 septembre 2010 at 16 h 31 min

    le chat est un chacal fourbe et putride à l’oeil torve, quelque part

    et un mega gros profiteur c’est clair

    mais il ronronne alors on lui passe tout (et il en profite!)

  • Répondre sabine 15 septembre 2010 at 21 h 31 min

    l’odeur de bave : c’est parce que Milou a une tétine pour le dodo (arheu, arheu) et ça le fait un peu baver (humm), il est tout chaud…et je sais pas ça fait partie de son odeur… trop bon!! (c’est inexplicable en fait!! mais je me shoote à son odeur quand je vais le chercher dans son lit et C’EST TOUJOURS MOI QUI Y VAIS à cause de ça!)

  • Répondre Camille 15 septembre 2010 at 21 h 57 min

    Oh.

    Juste, c’est beau, tout ça, je pleure d’émotion.

  • Répondre bergamote 15 septembre 2010 at 22 h 09 min

    Euh, moi aussi , je suis très « émotionnée ». Vraiment très touchant.

    Chez moi le temps passe vitesse grand V vu que mes Monstres ont décidé d’avancer plus vite que la musique:
    MiniBerga a loupé le premier jour d’école (because sa mère avait mal lu les papiers!!), a fait deux jours au Cp, et est partie au Ce1. Elle avance à une vitesse, et ne me réclame même pas pour faire sa lecture. Pffff, je fais quoi moi?????
    Et la grande Berga rêve d’aller à une boom, euh pardon une fête, version pyjama partie à 11 ans! Euh je fais quoi moi???????

    Un jour, sans que je m’en aperçoive, elles ont arrêté d’être petites…..

  • Répondre Cilaïne 16 septembre 2010 at 10 h 39 min

    Ouhlala, je suis toute émotionnée aussi.
    Tout pareil chez moi, à 6 ans depuis 4 mois.
    Le premier jour de la petite section, il y a 3 ans donc, en voyant affiché son nom sur le tableau de la répartition par classe, j’ai fondu en larmes (avec quand même 500 parents autour….) du coup, on est allée « visiter la cour » avant de monter en classe, le temps que je me calme !
    C’était la première fois que je réalisais que ma fille avait une identité propre, en dehors de moi.

    Ma mère qui me disait hier qu’elle a retrouvé tout un stock de petits mots tendres que je lui écrivais étant petite. Et maintenant je soupire ouvertement quand elle me téléphone en plein rush, je la rembarre sèchement quand elle veut m’expliquer un truc que je sais déjà, etc…
    ça me fait tellement peur de me dire qu’un jour peut-être, je vais exaspérer ma fille comme ma mère m’exaspère ?

    Et sinon, c’est Danette-day today ?

  • Répondre dahoé 16 septembre 2010 at 10 h 46 min

    c’est très émouvant … un joyeux anniversaire (un petit peu en avance) à mini monstre le cabri …

  • Répondre Firemaman 16 septembre 2010 at 12 h 58 min

    C’est un joli mot d’amour.
    Il y a l’ainé qu’on pousse vers l’autonomie pour faire de la place à ce dernier qui restera toujours le bébé de la famille, celui pour lequel on a parfois trop d’indulgence (enfin chez nous c’est le cas)

  • Répondre anacoluthe 16 septembre 2010 at 16 h 54 min

    @Mélisse : fourbe et putride, comme le jeune, alors ?

  • Répondre anacoluthe 16 septembre 2010 at 16 h 54 min

    @Sabine : ah OK, là je comprends mieux…

  • Répondre anacoluthe 16 septembre 2010 at 16 h 55 min

    @Camille : mouais, mouais, fais pas celle qui… Faudrait que tu fasses un stage chez Sabine pour comprendre ce que c’est que de se shooter à la bave de bébé !

  • Répondre anacoluthe 16 septembre 2010 at 16 h 57 min

    @ Bergamote : c’est tellement ce que tu dis, un jour, sans qu’on s’en aperçoive, ils arrêtent d’être petits… 2 jours au CP, record battu ! Quand je pense qu’on était déjà épatés que Mini-Monstre arrive à nous lire un mot après 3 jours…

  • Répondre anacoluthe 16 septembre 2010 at 17 h 00 min

    @Cilaïne : pleurer devant tous les parents, j’ose pas imaginer ! Je ne sais pas si c’est en souvenir de nos années passés à l’école où on a toujours un peu peur du regard des autres, mais je trouve qu’on se sent assez timide, devant les autres parents, non ?
    Je n’ai pas peur du regard que porteront sur moi mes filles devenues adultes (elles se rendront forcément compte que je suis formidable !!) mais plutôt de nos rapports à l’adolescence… Ca doit être tellement éprouvant d’être remis en question en permanence…
    (Eh oui, Danette, c’était aujourd’hui, je ferai un billet !)

  • Répondre anacoluthe 16 septembre 2010 at 17 h 01 min

    @dahoé : oui, faut quand même que je mette en chasse du cadeau idoine pour ses 6 ans, à cette petite poulette !

  • Répondre anacoluthe 16 septembre 2010 at 17 h 02 min

    @Firemaman : carrément ! Autant on n’arrête pas de dire à l’aînée d’être un grande, autant la « petite », on a tendance à bien aimer qu’elle le reste encore un peu ! Je me force à lui dire « mais je suis très contente que tu deviennes une grande, choupinette » (et crac, je me trahis avec choupinette !)

  • Répondre à Firemaman Annuler Répondre