Humeurs Tourisme & Sorties

Triste Topic (vraiment trop triste, ouais)

1 septembre 2010

C’est chose regrettable que Lévi-Strauss nous ait quitté avant de parachever son « œuvre », si on ose le terme.

Car peut-on sérieusement parler d’œuvre, alors que pas un mot sur l’adolescent en villégiature, grande figure de notre temps, pourtant.

Qui plus est, méfiance : voilà un homme décoré de la Grand Croix de la Légion d’honneur. Ah, on me signale qu’Eric Woerth n’y est pour rien, RIP mon Claude…

Il y aurait tant à dire sur l’ado en vacances, rendu à lui-même, puisque l’inaction est chez lui seconde nature.

Qu’on ne se méprenne pas : j’aime l’ado (figure de style, Messieurs les jurés !). J’aime ce futur qui m’est promis quand les Monstres auront grandi. J’aime, je m’émeus et je ris – 3 choses souvent synchrones chez moi – de cet âge où l’on se démarque si prévisible.

Au Club, l’ado est relégué en bas du domaine, avec à sa droite le terrain de beach volley et à sa gauche le théâtre de verdure, double tentation à l’action, mais tentative dérisoire, car c’est au centre mou qu’il se complaît.

Sur les bancs, les rochers, par terre, l’ado s’avachit, en groupe mais seul, portable vissé au pouce ou à l’oreille.

Il est primordial pour la survie de l’ado qu’il garde le contact avec tout autre ado situé à 600 km de lui, surtout lorsqu’il se trouve assis à 30 cm d’un ado tout pareil.

« Faut que je te raconte ! Attends, il est trop beau, trop espagnol, il me plaît trop ! Ouais, je suis trop contente de te parler, tu me manques trop Manon… euh Marion jveux dire… »

Mouais. Il semblerait que les parents de l’âne Trotro aient été trop laxistes, comme l’a brillamment fait remarquer le mari de GlamGoofyGirl.

Et qu’ils aient omis d’apprendre le concept d’excès à cette cette génération Trop-ïste. Oui, nous sommes face à un problème linguistique de taille : avez-vous déjà entendu un jeune employer le vocable « excessivement » « exagérément » ou « en surnombre » ?

Non, le surplus n’existe plus quand le trop veut dire très.

Démonstration 1H plus tard à la piscine à vagues (sociologie dans un transat, Acte II) : C’est systématiquement par deux voire trois que l’ado s’avachit sur le transat prévu pour un, au mépris de toutes les règles de sécurité et de silence bordel.

« Eh les moches, on irait pas au restau du club ensemble, ce soir ? »

«  – attends, je vais checker »

Aller-retour vers un transat sis à 4 rangs de là, pour respecter la zone de décontamination parentale.

« Tain, jsuis trop dég’, mes remps ont invité les remps de l’autre findus à l’apéro, c’est trop pas frais pour ce soir… »

Tout espoir n’est pas perdu, cependant : il est à noter que l’ado avachi a fait l’effort de se lever de son transat en colocation et de remonter seul quatre rangs entier.

Alors qu’il aurait pu envoyer un SMS à ses remps.

Bientôt sur vos écrans : « J’élève mon ado », un opus bien plus terrifiant que le premier… Vous croyez en avoir bavé ? Vous n’avez encore rien vu…

 

690563humeurshellocoton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

33 Commentaires

  • Répondre Camille 1 septembre 2010 at 12 h 10 min

    J’aime la mention « mis à jour chaque année ».

    (et sinon, je suis joie, parce que ce billet ne fait pas mentir le blog day que j’ai mis chez moi : je t’aime divinement.)

  • Répondre electromenagere 1 septembre 2010 at 13 h 02 min

    Ma fille a quatre ans l’utilise déjà à outrance et je me fais donc un devoir de la rectifier à chaque fois : « on ne dit pas trop mais très ! » …. sauf quand elle me dit « Maman, t’es trop jolie ! » là je suis bien obligée d’admettre que la syntaxe est bonne.

  • Répondre Aude nectar 1 septembre 2010 at 13 h 28 min

    Je découvre ton blog grâce à Camille, un ton que j’aime bien, bon faut que je mette le lien dans mon bordel (de liens)

  • Répondre anacoluthe 1 septembre 2010 at 14 h 21 min

    @Camille : Hertslich Gott, je viens de voir le billet sur ton blog : tu es (trop, bien sûr) chou, ça confirme ce que je pensais…

  • Répondre anacoluthe 1 septembre 2010 at 14 h 23 min

    @electromenagere : et si ma fille me dit que je suis « trop bonne », je dois la reprendre ou pas, à ton avis ?! (tu fais bien de commencer à 4 ans, parce qu’à 9 ans, le mal est déjà fait, on galère…)

  • Répondre anacoluthe 1 septembre 2010 at 14 h 30 min

    @Aude Nectar : Camille est vraiment… cf supra, quoi !
    Et bienvenue ici, merci, je vais aller voir ton blog aussi, du coup…

  • Répondre MissBrownie 1 septembre 2010 at 15 h 44 min

    Ouf, j’ai encore 8 ans, voir 10 pour me préparer moralement…

  • Répondre anacoluthe 1 septembre 2010 at 15 h 46 min

    @MissBrownie : je ne sais pas quel âge à ton petiot, mais méfiance… le truc qui m’inquiète, c’est que l’ado l’est de plus en plus tôt (genre, Mini Monstre Premier : dès 9 ans, signes avant-coureur évidents !!)

  • Répondre anacoluthe 1 septembre 2010 at 15 h 56 min

    @MissBrownie-bis : hé hé, je sens que je vais découvrir plein de chouettes sites, avec le link de Camille…

  • Répondre sabine 1 septembre 2010 at 16 h 38 min

    j’arrive pas à le billet, mes gamins crient « trop » fort, j’suis trop dég !
    bon sinon, Miss Brownie elle est tin coin! (mais peut-être que tu savais!)

  • Répondre anacoluthe 1 septembre 2010 at 16 h 41 min

    @Sabine : ca commence donc si jeune, la génération Trop ?!
    Mais non, je ne savais pas que Miss Brownie était d’ici ! J’ai déjà vu ce nom plusieurs fois, mais je n’avais pas encore vu le site…

  • Répondre Mélisse 1 septembre 2010 at 19 h 19 min

    ah il me fait grave trop kiffer ton post! au début j’avais peur de badder grave d’avoir trop le seum mais en fait il déchire grave sa race je suis morte de lol, trop trop trop bien!

  • Répondre Anacoluthe 1 septembre 2010 at 20 h 09 min

    @mélisse : ouh la ! Il faut d’urgence que je retourne au club approfondir le sujet, je n’ai pas compris le mot « seum » !!

  • Répondre Mélisse 1 septembre 2010 at 20 h 46 min

    hé hé hé : être prof ça peut aider à rester hype !!!!

  • Répondre Mélisse 1 septembre 2010 at 20 h 48 min

    « Avoir le seum : expression. De l’arabe sèmm (venin). Être dégouté, avoir de la rancoeur : « T’as vus quand Mous il a dit à Jawad qu’il savait pas jouer ? Jawad il avait trop l’sème ! »  »
    (source : forum aufeminin.com –> j’aurais pas cru mais c’est la 1ere ref google qui est sortie !)

  • Répondre laure K 1 septembre 2010 at 22 h 27 min

    Oula ! et quand j’ entends le « fais chi.. » je surmonte au plafond ! Oui je sais que je le dis aussi mais on va s’y mettre deux, hein, pour parler correctement ma fille ! o ‘kay ? …
    Trop pas mort de rire !
    dis donc je n’arrive pas jusqu’ à ton visuel Jean Seberg !?

  • Répondre anacoluthe 2 septembre 2010 at 9 h 38 min

    @Mélisse : Ah OK ! Désormais, je ne dirai donc plus à mon mari « tu sais, j’ai de la rancœur dans mon cœur que tu n’aies pas remarqué que je sortais de chez le coiffeur » mais « j’ai trop de seum, là ! »
    Et t’as pas trop de seum pour la rentrée ?!

  • Répondre anacoluthe 2 septembre 2010 at 9 h 40 min

    @laure K : c’est vrai que « trop » c’est petit joueur à côté de « fais ch*** »… J’ai souvent la bonne résolution de ne plus dire de gros mots devant mes enfants, mais à chaque fois que je m’énerve, ça sort… ça ruine toute crédibilité, c’est vrai !
    (je t’envoie un message !)

  • Répondre laure k 2 septembre 2010 at 13 h 24 min

    cool
    :-)

  • Répondre Mélisse 2 septembre 2010 at 13 h 43 min

    Ah non, moi j’ai toujours aimé la rentrée (même enfant), en tant que prof du secondaire j’ai toujours pensé qu’il aurait fallu nous réduire de 15 jours les congés d’été et …cherry on the cupcake, cette année je change d’institution (je retourne enfin! dans le supérieur et (omg!) dans le privé) donc je suis over youpi de rentrer à la grande école !!!!

  • Répondre GlamGoofyGirl 2 septembre 2010 at 14 h 20 min

    Y a pas des médocs dans le commerce pour arrêter la croissance et qu’ils restent toute la vie de bons gros bébés ? Ça me rendrait service. Là, d’imaginer la crise d’adolescence, ça me fiche le vertige…

    Bon même si j’ai encore un peu de temps pour me préparer hein… Surtout que je suis fortement épaulée par mon nouvel expert en pédopsychiatrie (là, il commence à s’intéresser d’un peu trop près à Mimi la Souris, j’ai peur de ses conclusions…).

  • Répondre anacoluthe 2 septembre 2010 at 14 h 35 min

    @Mélisse : je survalide de réduire de 15 jours les congés d’été, parce que 2 mois de Mini-Monstres en continu, c’est pas humain (on veut bien penser aux retraites de demain, mais y’a des limites au sacrifice, quand même…)
    Mais si tu passes dans le supérieur, tu rentres pas plus tard, du coup ? (ou alors en prépa, c’est le même calendrier que le lycée, je crois…)

  • Répondre anacoluthe 2 septembre 2010 at 14 h 38 min

    @GlamGoofyGirl : en même temps, faut voir le bon côté des choses : pour les questions « lecture de l’histoire du soir » et « hygiène bucco-dentaire et corporelle », contrairement à l’enfant, l’ado gère ça tout seul… enfin, normalement !
    Mimi la Souris, gros dossier, j’attends les conclusions de Monsieur Dolto avec impatience !

  • Répondre Cilaïne 2 septembre 2010 at 15 h 22 min

    Vous m’inquietez, parceque la mienne, à 6 ans, c’est vrai qu’elle est à fond dans le « trop », mais je ne corrige pas….ça me fait craquer… je cours à a perte
    Me dire que c’est la même enfant qui peut me sortir « Attends, mais j’ai trop la flemme là » (le « Attends » et le « là » sont des additifs importants aussi, non ?), et être en larmes dans sa nouvelle classe de CP, empêtrée dans son cartable trop neuf….je fonds (pas certaine pour les « s » derrière les « d » de « attend » et de « fond », mais TROP la flemme de googler LA)

  • Répondre anacoluthe 2 septembre 2010 at 15 h 29 min

    @Cilaïne : à 6 ans, tu vois déjà une ambivalence comme ça, whaoua ! J’ai remarqué ça chez l’aînée de 9 ans, qui peut avoir le rire bête d’une ado de 15 ans devant les garçons, et fondre en larmes comme une petite de 4 ans à cause d’un gros chagrin (genre : « mon lapin me manque pendant les vacances… » )
    Mais le « trop », je comprends, je trouvais ça craquant aussi, mais après ça devient une vraie habitude !

  • Répondre Firemaman 2 septembre 2010 at 17 h 15 min

    Tout comme Cilaïne, à 6 ans, il déteste régulièrement ses parents et « a hâte de vivre seul » (sic), abuse des « trop cool » « trop génial » au point de contaminer son frère de 4 ans, préfère rester vautrer sur le canapé en se morfondant d’ennui plutôt que jouer dehors.
    C’est un peu cocktail molotoff les pré-ados de primaire… Après, après… je préfère ne pas y penser en fait.

  • Répondre anacoluthe 2 septembre 2010 at 17 h 37 min

    @Firemaman : je savais que la pré-adolescence commençait tôt, mais pas à ce point-là, dis moi ! Je me demande si on ne devrait pas reconsidérer le principe de l’école obligatoire, j’ai l’impression que les copains de cours d’école exercent une mauvais influence sur nos enfants (qui – bien sûr – sont des chérubins à la base !)

  • Répondre dahoé 3 septembre 2010 at 10 h 36 min

    j’ai juste a-do-ré cette vision d’ados lymphatiques avachis à 3 sur le même transat … souvent, je me demande … comment ma mère a t-elle fait pour nous supporter, ma meilleure amie et moi, entre 11 et 17 ans ? mystère …

  • Répondre anacoluthe 3 septembre 2010 at 10 h 50 min

    @dahoé : j’imagine qu’on supporte ça parce qu’on se souvient qu’on l’a soi-même vécu, il n’y a pas si longtemps… C’est pour ça qu’il y a aussi de l’émotion à regarder les ados, non ?

  • Répondre bergamote 6 septembre 2010 at 18 h 14 min

    Euh suis preneur pour j’Elève mon ado » because j’ai pas le mode d’emploi! La réactualisation précise-t-elle que l’on se trouve face à ce genre d’individu dès 11 ans chez les filles, et que l’on ne nous avait pas prévenues?

    Les autres volumes, je les ai donné(s), ya prescription!

  • Répondre anacoluthe 6 septembre 2010 at 18 h 20 min

    @bergamote : dès 11 ans, avec même quelques prémisses dès 9 et demi, au secours, on nous avait pas prévenues, c’est vrai !! Que dire, si ce n’est – je suis désolée mais on en revient toujours là – que Dame Nature est une p*** !!!

  • Répondre Bayouchka 9 septembre 2010 at 7 h 48 min

    bin t’es vraiment TROP, le style, les anecdotes, la plume, l’humour, encore une fois et en toute objectivité, Bravo !!!!!!!!!!

  • Répondre anacoluthe 9 septembre 2010 at 9 h 33 min

    @Bayouchka : Merciiiiiiiiiiiii (ceci était un « cri du merci », ça fait mal aux oreilles, mais c’est pas fait exprès, c’est sous le coup de l’émotion…)

  • Laisser un commentaire