Ecrit !

Le sourire

2 février 2015

mona-lisa-pop

 

Elle marchait comme marchent les vieilles dames en hiver, pas malhabile, dos courbé, visage fermé.

Et puis en une seconde, tout s’est transformé. Une simple connaissance, croisée dans la rue, et voilà que sa journée prenait sens.

S’arrêter, tendre la main, relever la tête et son visage, illuminé : la vieille dame souriait.

Je passais, en voiture, roulant vers les soucis, mais au passage, j’ai capté cette fraction d’éternité, juste le temps de me dire que le sourire était une poussière de lumière accrochée dans nos vies.

Et puis après, je me suis souvenue que j’avais autrefois connu quelqu’un qui ne souriait jamais et que ça me traumatisait, parce que j’avais toujours peur de ne pas avoir fait ce qu’il fallait.

Et encore après, j’ai réalisé que je suis souvent ce quelqu’un qui ne sourit pas, quand je ne reconnais pas les gens de loin parce que par coquetterie je ne porte pas mes lunettes de myope. Ou quand je ne souris pas sur les photos par coquetterie parce que je trouve que ça ne me va pas.

Et je me suis dit que ma connerie de coquetterie me transformait en celle qui traumatise, alors que j’avais tant envie d’être celle par le sourire transformée, poussière d’éternité.

Allez, demain, maintenant, promis, je souris.

 

****

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

10 Commentaires

  • Répondre jeunevieillispas 2 février 2015 at 17 h 45 min

    Comme tu as raison… Allez, j’essaye aussi.

  • Répondre Pascaline 2 février 2015 at 18 h 06 min

    J’adore cette note… Merci. Je me surprends même à sourire à sa lecture. :-)

  • Répondre MissBrownie 2 février 2015 at 23 h 21 min

    Au contraire de toi, je souris par coquetterie sur les photos parce qu’il paraît que si je ne souris pas, la photo est moche 😉
    Et comme je ne suis pas myope, je souris quand je vois mes enfants au loin, quitte à passer pour une folle 😀
    En vrai, j’ai toujours peur d’avoir un truc resté coincé entre les dents 😛

  • Répondre Gigi la M. 3 février 2015 at 8 h 24 min

    Moi aussi , je suis mal à l’aise face aux gens « sans sourire  » , comme » en faute » .
    Et je me sens bête de sourire souvent , comme jugée « bebête  »
    sourions donc ,et merci !

  • Répondre anacoluthe 3 février 2015 at 10 h 38 min

    @jeunevieillispas : et puis il parait que ça trompe le cerveau : quand on sourit, il se dit que tout va bien, même si ce n’est pas le cas !

  • Répondre anacoluthe 3 février 2015 at 10 h 39 min

    @Pascaline : je viens de voir le sourire de bébé sur ton blog, c’est tellement doux quand il commence à sourire…

  • Répondre anacoluthe 3 février 2015 at 10 h 43 min

    @MissBrownie : ah ah, la feuille de salade coincée dans les dents, de quoi être traumatisée sur le sourire !

    Ce que tu décris – sourire au loin quand on aperçoit quelqu’un, par ex ses enfants – c’est joli pour ceux qui te croisent à ce moment là, tout à coup il te voit sourire…

  • Répondre anacoluthe 3 février 2015 at 10 h 44 min

    @Gigi la M. oui ça doit être un truc ancré dans le cerveau reptilien des humains, sourire = pas de danger, pas de sourire = danger !! Du coup on flippe quand les gens restent de marbre…

  • Répondre Albane 3 février 2015 at 23 h 12 min

    Il parait qu’on apprend aux télé-conseillers à sourire en parlant au téléphone, le sourire « s’entendrait » au bout du fil. Cheese !

  • Répondre anacoluthe 5 février 2015 at 10 h 41 min

    @Albane : oh oui, ça s’entend au téléphone, le sourire, sûr et certain !!

  • Répondre à Albane Annuler Répondre