Humeurs

A voté. A dépouillé. Une soirée électorale de l’intérieur.

24 mars 2014

election

 

18h, dans le bureau de vote ordinaire d’une ville moyenne ordinaire.

Nous sommes le dimanche 23 mars 2014, mais pour moi cette soirée électorale n’a rien d’ordinaire puisque pour la première fois de ma vie, je vais dépouiller.

Oui, le temps était venu pour moi d’apporter ma modeste pierre à ce bel édifice qu’est la 2-points-ouvrez-les-guillemets « dé-mo-cra-tie ».
(bon, en vrai mon homme était assesseur dans le bureau de vote et m’a subtilement indiqué que «ah ben dis donc, c’est dingue, on manque de gens pour dépouiller… »)

Me voilà donc assise à une table avec 3 autres personnes et 2 crayons. Officiellement, nous sommes la table numéro cinq. Officieusement, nous sommes la table de la loose, vu que ce n’est pas une seule mais bien trois fois que nous allons compter les 100 bulletins qui nous sont impartis !

La 1ère fois, et alors qu’on a presque fini, on réalise que l’un de nous a reporté les voix sur la mauvaise ligne du tableau, donc sur le mauvais candidat !!!! Et dans ce genre de cas, on ne fait pas un gros pâté sur sa feuille, non non non.

On prend une autre feuille et on recompte tout. Depuis le début, oui, on ne badine pas avec la démocratie.

Et quand on réalise après le 2ème décompte, qu’on a 99 bulletins pour 100 enveloppes, qu’est-ce qu’on fait, hein ?!
On se barre de la table de la loose parce que faut pas pousser recommence à compter pour la 3ème fois, sous la surveillance des assesseurs et des mouches qui pour la peine se sont arrêtés de voler.

Quand enfin toutes les tables même celle de la loose ont fini de compter, et en attendant que le responsable du bureau annonce les résultats, on sert le verre de l’amitié aux courageux dépouilleurs. Et quand on a vécu la table de la loose et ses 3 comptages, on se dit qu’il vaut mieux servir les bières APRES qu’AVANT !

Mais après le dépouillage, il reste l’after ! Hop, direction le hall d’honneur de la mairie pour attendre les résultats des autres bureaux. L’assemblée refait le match à l’applaudimètre, à coup de « Ouééééé » d’un côté, et de « Ouhhhhh » de l’autre, avec bizarrement un regain de décibels quand les caméras de la télévision s’allument.

C’est d’ailleurs l’occasion de jouer à « Qui Qui Vote Quoi » : tu rêvais de connaître le bord politique de ton voisin ? Grâce au QQVQ, ton rêve est exaucé, il suffit d’observer sa tête à l’annonce des résultats de tel ou tel candidat ! (et même que quelquefois, on se dit que finalement, on aurait préféré ne pas savoir…)

Fin de soirée électorale, mais dans une semaine, c’est la belle. On croise les doigts pour que d’ici là, la moitié des électeurs qui ne se sont pas déplacé profite de ce magnifique droit qui nous conféré dans notre pays démocratique : voter !

***

Les infos ah-bon (ou alakon, c’est selon) :

* Après le dépouillement, tous les bulletins sont mis dans une grande enveloppe table par table, au cas où il y aurait contestation.
* Les bulletins non utilisés (ceux que les électeurs ont jeté) sont envoyés à la préfecture. Est-ce que ces tonnes de papier sont recyclées, comme me l’a justement demandé Mini Monstre en Second ? Mystère, mais j’espère !
* En tout cas, côté enveloppe, pas de gâchis : celles du 1er tour seront utilisées au 2nd tour.
* Les bonbons qu’on trouve souvent dans les bureaux de vote, et le verre de l’amitié pour les assesseurs et les dépouilleurs sont payés sur une petite cagnotte attribuée par les mairies à chaque bureau de vote.
* Chaque citoyen est libre d’assister au dépouillement, mais seuls les assesseurs sont autorisés à parler aux gens qui dépouillent. Enfin, en théorie, certains candidats sont au taquet et se permettent d’intervenir de façon un peu « extrême », comme on en a fait les frais : je trouve d’ailleurs qu’il faudrait que les assesseurs soient clairement identifiés, pour éviter ces dérives…

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

12 Commentaires

  • Répondre jeunevieillispas 24 mars 2014 at 12 h 15 min

    Je l’ai fait une fois à Paris dans le 14 ème il y a longtemps. Et, je ne sais pas pourquoi je dois avoir une tête à dépouiller… On me le demande quasi à chaque fois. Les années passant, l’excuse « j’ai des enfants en bas âge » ne passe plus!

  • Répondre Luna Part 24 mars 2014 at 12 h 49 min

    j’ai été « réquisitionnée » il y a quelques années sur les élections législatives je crois par la dame de la mairie qui tenait la table des bulletins… comme je l’aimais bien j’avais pas osé refuser et finalement j’avais trouvé ça très intéressant ! c’est pas une corvée au final . J’ai pas fait gaffe aux assesseurs qui sont les seuls autorisés à parler mais les personnes qui assistaient devaient rester à bonne distance des tables et puis l’enjeu n’était sans doute pas le m^me…

  • Répondre Albane 24 mars 2014 at 14 h 36 min

    Je suis allée voter avec mes quatre enfants et mon gros ventre. Bizarrement personne ne m’a demandé si j’étais disponible le soir même pour dépouiller… Merci pour ce compte-rendu ! Tu remets ça la semaine prochaine ?

  • Répondre Pauline & Jules 24 mars 2014 at 14 h 58 min

    Mwahahahahaha je pensais pas que c’était si marrant ! Je le ferais bien la semaine prochaine mais avec toi ! 😉

  • Répondre Liliba 24 mars 2014 at 19 h 52 min

    Jamais fait… mais ils ont l’air de tellement s’embêter que ça ne me tente pas vraiment….

  • Répondre anacoluthe 1 avril 2014 at 10 h 58 min

    @jenevieillispas : « une tête à dépouiller » c’est plutôt positif : tu as l’air de quelqu’un de fiable !

    (et puis c’est mieux qu’une tête à épouiller 😉 )

  • Répondre anacoluthe 1 avril 2014 at 11 h 01 min

    @Luna Part : oui, c’est une expérience intéressante, vivre la démocratie de l’intérieur…

  • Répondre anacoluthe 1 avril 2014 at 11 h 03 min

    @Albane : bizarrement, oui… 😉
    Tout à fait, j’ai remis ça ! (mais c’était fois, c’était la table de la gagne, concentration maximale !!)

  • Répondre anacoluthe 1 avril 2014 at 11 h 04 min

    @Pauline & Jules : c’est marrant à raconter après, mais sur le moment, ça m’a amusé moyen moyen…

  • Répondre anacoluthe 1 avril 2014 at 11 h 07 min

    @Liliba : c’est pas si embêtant que ça, à faire une fois dans sa vie je trouve !!

  • Répondre Pomdepin 1 avril 2014 at 18 h 37 min

    Ça me rappelle des souvenirs, je l’avais fait une fois, pour une élection présidentielle en France. D’ailleurs, je ne sais pas comment on fait le dépouillement ici, en Angleterre. Par contre on n’a pas de bulletins différents par candidats mais un seul et on coche la case qu’on veut. Ça fait économiser du papier!

  • Répondre anacoluthe 1 avril 2014 at 18 h 43 min

    @Pomdepin : quelle belle idée, le bulletin à cocher ! Mais pourquoi on ne s’inspire pas des « bonnes pratiques » à l’étranger quand même pas si loin qu’est l’Angleterre, scrogneugneu ?! (et ça vaut pour bien des domaines !)

  • Répondre à jeunevieillispas Annuler Répondre