Humeurs

Tant de cerveau disponible

26 juillet 2010

Vacances obligent, c’est la saison officielle des rediffusions… Voici donc un Special Summer Remix, avec quelques-uns de mes vieux billets, à découvrir ou à re-découvrir, pour les (rares) lecteurs préférant l’écran PC à l’écran total… A très bientôt, les amis !

Je crois que mon 1/4 d'heure de célébrité est arrivé, Andy chéri...

Poussée par les vents mauvais du pouvoir d’achat, l’Héroïne affronte parfois les contrées inhospitalières du Hard Discount.

Néons sans âme, carrelage jaunâtre, cartons éventrés déversant leurs contenus nus, j’affronte cela, et le regard sans espoir du client échoué là sous des vents bien plus mauvais que moi.

Mais est-ce vraiment le pouvoir d’achat qui me pousse là ?

Ne serait-ce pas plutôt en souvenir de cette dissertation de philo qui avait trouvé tant d’écho dans le cœur de cette apprentie-penseur que j’étais, il y a longtemps ?

A l’époque, cette dissert, ça demandait si :

Choisir, c’est mourir un peu…

Eh bien, l’Héroïne dans les rayons d’Auchan, c’est un corps mort et hébété. Par exemple, l’Héroïne veut acheter du riz.

Riz brun, riz blanc, riz collant, riz qui ne colle jamais, riz en sachet, riz cuisson rapide, riz cuisson micro-onde, riz parfumé, riz complet, riz bio, riz pour risotto…

« Mon Dieu, mais quel est le riz que je VEUX, le riz que je veux VRAIMENT, le riz que je veux vraiment CHOISIR ? »

En général, dans un état de semi-conscience, l’Héroïne ferme les yeux pour ne pas choisir et prends le premier riz qui passe. Puis, l’Héroïne repasse 3 minutes plus tard parce que finalement c’est un autre riz qu’elle voulait ne pas choisir.

Tandis que le Hard Discount, c’est le repos du cerveau. Tu veux du riz, tu as du riz.

Un besoin, un produit. Zéro choix, zéro tracas.

L’autre jour, j’ai bien cru que le monde sans chaos de mon Aldi allait être perverti par le vertige du dilemme.

Une caissière inexpérimentée s’est approchée de son Responsable :

« Est-ce qu’on a le droit de vendre 5 fois dans la même journée de l’alcool à un client ? »

« S’il n’est pas en état d’ébriété, tu peux » lui a calmement répondu le Responsable.

« Mais il est rond comme une queue de pelle » a rétorqué l’apprentie caissière un brin angoissée.

La tension était palpable. Qu’allait-il advenir dans ce Royaume Réputé si ordonné, en passe de vaciller sous les coups de l’imprévu ?

« S’il n’est pas tombé par terre, tu peux »  a alors posément asséné le Responsable.

« Il s’est déjà vautré par terre ! »

« Alors, non, tu ne peux pas ».

L’Augure avait parlé, la Loi était dite, et la sentence était tombée, implacable.

Et c’est là que j’ai compris que je n’affronte pas le Hard Discount ; je m’y repose du monde sauvage où tout n’est que tourments et errements de l’âme.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

16 Commentaires

  • Répondre Camille 26 juillet 2010 at 13 h 31 min

    TOUJOURS DU RIZ TAUREAU AILÉ. Le mélange riz rouge-riz sauvage-riz basmati.
    je te le dis, conseil d’amie.

  • Répondre anacoluthe 26 juillet 2010 at 18 h 16 min

    @Camille : eh ! Bonne idée, ce mélange ! Tu veux dire que va se vend tout fait ? J’y cours, j’y vole, avec mes ailes de taureau…

  • Répondre bergamote 27 juillet 2010 at 9 h 55 min

    Zéro choix, zéro tracas, mais beaucoup de cracra! en fait, j’aime pas troptrop ces magasins, je n’y vais jamais! (ça fait un peu snob???). J’adore faire les courses et me casser la tête sur la farine pour faire les gâteaux, le pain, la pâte à pizza, etc….Donc autant aller dans des endroits sympas!

    Ceci dit, y a pas que pour l’alimentaire. Lors de mon dernier séjour en ville, je me suis ruée chez Zara (bien motivée par Fonelle et vous toutes!!). Et là vision d’horreur: des tas immondes de fringues sur des tables, des portants, la moitié des vêtements par terre, et cela sur 4 étages. Ahhhhhh j’ai fuit jusqu’au côté Nouvelle Collection tout bien rangé (oui je suis in Love with l’ordre même dans les boutiques!!) et j’ai acheté une jolie jupe beige qui cache bien tous les défauts!!!

    Bonne suite de vacances!!

    PS: tu as réussi à lancer un sort pour faire venir le soleil?

  • Répondre La Femme coupée en deux 27 juillet 2010 at 9 h 58 min

    Je hais les hard-discount. Chais pas, j’ai pas confiance.

  • Répondre dahoé 27 juillet 2010 at 11 h 20 min

    je plains de tout mon coeur les gens, les familles qui n’ont d’autres solutions que d’effectuer l’intégralité de leurs courses dans ces hard-discount ! oh là, là la déprime … je crois qu’une alimentation saine, joyeuse, de qualité, très diversifiée est le secret de la santé … moi je dis vive le choix, l’opulence (mais pas l’outrance), et mieux encore, le marché sur la place du village, pleins de couleurs et de beaux produits aux délicieux parfums … quitte à hésiter pendant 3 plombes sur ce que je vais choisir, je veux du bon et de saison ! bisous à toutes et à Miss Anacoluthe en plein périple estival !

  • Répondre bergamote 27 juillet 2010 at 12 h 09 min

    @dahoé chez Anacoluthe: j’ai lu ici que tu faisais des crêpes d’enfer! c’est la seule chose que je ne sais pas faire! tu as recette et tour de main? (peut être sur mon mail pour pas squatter le blog d’Ana!)

  • Répondre anacoluthe 28 juillet 2010 at 8 h 10 min

    @bergamote : ça me fait aussi chez Zara ! Enfin, Zara, ça va encore, mais H & M, au secours ! Il faut être très motivée pour trouver un truc bien, mais peut-être que ça ajoute du prix à ce qu’on trouve (pas cher !)
    Le soleil est là, ça va, c’est juste que le mistral-qui-rend-fou est là aussi !

  • Répondre anacoluthe 28 juillet 2010 at 8 h 14 min

    @la femme coupée en deux : y’a des trucs que je n’achète jamais en hard discount, comme la viande. En général, c’était (je n’y vais plus en fait) seulement les desserts, le sopalin… Pas trop confiance non plus pour le reste…

  • Répondre anacoluthe 28 juillet 2010 at 8 h 21 min

    @dahoé : m’en parle pas, dans certains hard discount, c’est le quart monde, quelle tristesse…
    En fait, j’ai arrêté d’y aller (c’est un billet écrit il y a 2 ans) maintenant c’est marché et boucher pour le frais, mais pour le reste, j’évite quand même les hypers temples de la consommation, avec trop de choix, et surtout de gens. Je préfère les petits supermarchés.

  • Répondre anacoluthe 28 juillet 2010 at 8 h 23 min

    @berga et Dahoé : en même temps, ça peut être bien que tout le mer en profite de la recette de crêpes !!

  • Répondre Camille 28 juillet 2010 at 11 h 26 min

    oué oué c’est vendu tout fait, c’est carrément cro bon, et je ne mange plus que ça. (enfin, presque plus que ça)

  • Répondre anacoluthe 28 juillet 2010 at 14 h 00 min

    @Camille : avec des petits pois ??!

  • Répondre dahoé 29 juillet 2010 at 12 h 10 min

    @ anacoluthe et toutes : j’ai envoyé son petit mail à notre choupi Bergamote, mais je compte bientôt mettre ma recette en ligne, les filles, don’t worry !

  • Répondre Mélisse 3 août 2010 at 14 h 31 min

    chez nous c’est monsieur compte joint qui fait les courses et jusqu’a y’a 1 an (en gros) il faisait un ravaitaillement hard discount par semaine (pour produits d’entretien et café, sucre, sel etc), et tout le frais au chouette marché du bout de la rue = il divisait son temps de corvée grande surface par trois, c’etait la principale motivation
    et en gros, une fois par mois pour les trucs / marques pas vendu dans le hard discount
    depuis il a trouvé le truc qui le rend méga top heureux : chronodrive (auchan), il clique sa commande et il passe la chercher et il est tout épanoui (je confirme il a le poil soyeux et l’oeil brillant)
    y’a toujours le marché pour le frais hein, parce qu’une tomate de grande surface je sais pas ce que c’est au juste mais c’est pas une vraie tomate

  • Répondre anacoluthe 5 août 2010 at 23 h 49 min

    @oui, le facteur temps était également déterminant dans mon choix du hard discount !! Chronodrive, je trouve le concept hyper futé, mais dans mon souvenir ça manquait un peu de choix et c’était un peu cher…

  • Répondre Mélisse 18 août 2010 at 20 h 31 min

    bah le choix s’étoffe et au niveau prix ça m’a pas choqué (je suis le ministre des finances de la république mélissienne) mais peut être est-ce du à l’absence totale de fruits et légumes dedans la commande (en gros toutes les semaines : des yaourts, du café, du coca zéro, de la litière pour les félines, le/les produit-s de ménage qui manquent et un pack d’eau…)

  • Répondre à Camille Annuler Répondre