Cuisine

Montre-moi ce que tu manges…

14 juillet 2010

Non, Mère indigne, tu n’est pas condamnée à la facilité de l’ignoble malbouffe.

Fille d’Eve, relève-toi, toi, ta fierté et tes bras.

Et puis, tête haute et mains propres – c’est préférable pour l’hygiène – attelle-toi à la tache et sers à tes enfants, angéliques oisillons, leur nouvelle pitance : de la malbouffe, oui, mais jolie !

C’est ce que je me suis résolue à faire, et – miracle – mes Monstres n’y ont vu que du feu. Mieux, elles ont aimé, et se sont mises chacune à créer leur assiette personnelle.

Plus fort que le marc de café, voici le colin pané divinatoire.

Montre-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es.

L'assiette de Mini-Monstre Premier

À ma droite, Mini-Monstre Premier, 9 ans, sortie de la confusion de la petite enfance et encore épargnée par le fléau de l’adolescence, qui imagine une fille aux cheveux certes verts, mais rien de bien inquiétant, selon le Docteur Sigmund Bocuse.

L'assiette de Mini-Monstre en Second

À ma gauche, cas intéressant, Mini-Monstre en Second, 5 ans, façonne un hydre borgne à plusieurs têtes (« meuh c’est ses cheveux, Maman » se défend-elle piteusement), avec un bidon petit pois mal dégrossi, et – en guise de bras – une fourchette et… un couteau !

Verdict du spécialiste : « ça est agressivité caractérisée, bras armé, tupisch, na ya… »

Mon assiette

Enfin, au centre, moi et ma création, ou devrais-je dire ma créature, créée à mon image : une fille aux yeux verts et aux cheveux rasés, à demi nue ou presque.

Eh oui, pour l’été, je me suis coupée les cheveux très courts, et j’applique désormais la règle du style proportionnel : à cheveux courts, robe courte, et décolletée, pour éviter de se faire appeler Monsieur.

« Achh, wunderbar, ça est Garçonne Pu-pute, très Berlin années 20, meine liebe… »

Désolée, j’avais oublié de vous prévenir qu’après 3 jours de « Petits pois chez soi » à tous les repas, ça peut dégénérer, niveau bouffe, chez moi…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

11 Commentaires

  • Répondre Camille 15 juillet 2010 at 0 h 05 min

    toujours aussi caca, hein, les petits pois, je change pas d’avis là-dessus.
    (je veux voir les cheveux courts mit robe courte)(j’insiste)

  • Répondre anacoluthe 15 juillet 2010 at 10 h 51 min

    @Camille : ah, alors le coup du bonhomme mi-colin mi-légumes, ça marcherait pas, avec toi, pour te faire ingurgiter des légumes ??
    (t’as déjà la nouvelle coupe sur FB, mais moi aussi, je veux voir tes nouveaux cheveux !)

  • Répondre GlamGoofyGirl 15 juillet 2010 at 13 h 45 min

    Respect total !

    Contrairement à toi, moi je suis une vraie mère indigne qui nourrit sa progéniture de petits pots. A ma décharge, les quelques fois où j’ai tenté de lui concocter de bons petits plats maison, il a fait sa tête de « attention je vais faire un gros vomito ». Il a bon goût ce petit, il a tout de suite compris que sa mère ne serait jamais un cordon bleu 😉

  • Répondre anacoluthe 15 juillet 2010 at 14 h 01 min

    @GlamGoofyGirl : Monstre Premier, je ne l’ai nourri QUE de petits pots jusqu’à ses 18 mois, j’avais trop peur de pas savoir lui préparer des choses avec toutes les vitamines nécessaires…
    (ton blog m’a bien fait rire, je t’ai mis dans ma blog roll, mais j’ai hésité sur la catégorie, girls ou mother…)

  • Répondre dahoé 15 juillet 2010 at 17 h 13 min

    MDR !! j’adore ce post … un billet tordant que je situerais quelque part entre Marcel Rufo et Cabaret … avec la « petit pois’ touch » de circonstance, of course …

    ps1 : la phrase en allemand, un collector … j’ai ri, mais j’ai ri !
    ps2 : bon, mais t’en es contente de ta coupe, quand même ?

  • Répondre anacoluthe 15 juillet 2010 at 17 h 17 min

    @dahoé : ah ah, merci (en fait, j’ai ri moi-même en l’écrivant, je savais que je voulais faire un truc autour de « dis-moi ce que tu manges » mais j’étais contente de trouver le Dr Sigmund Bocuse, qui – dans ma tête – parle comme Karl Lagerfeld !)

    Et la coupe, je m’y fais, surtout depuis que j’ai trouvé un super serre-tête chez H&M, un truc vaporeux noir ou chair (j’ai pris les 2 !) très Chanel 1930, je trouve… et maquillage obligatoire avec les cheveux courts !

  • Répondre Camille 15 juillet 2010 at 22 h 52 min

    (fuck j’avais pas vu FB)(et non, ça ne marchera jamais avec moi, ça. Sauf si tu mets des courgettes à la place des petits pois, et des poivrons à la place des carottes)

  • Répondre GlamGoofyGirl 16 juillet 2010 at 9 h 27 min

    Bon tu me rassures ! Je ne suis pas la seule a avoir succombé aux sirènes de la cuisine industrielle 😉

    Merci pour l’ajout dans ta blogroll ! (J’ai fait de même pour ton blog sur la mienne). Moi-même, je n’aurais su où me ranger entre mothers et girls…

  • Répondre bergamote 16 juillet 2010 at 17 h 10 min

    « La malbouffe mais jolie »! Excellent! Est ce mieux que de la néocuisine chichiteuse? Certainement!
    J’ai une impression de déja vécu dans ce message: primo parce que mes deux filles (dont je parles tout le temps ici!) font la même chose dès que nous les servons. Vas y pour un bonhomme, un animal, une fleur, de légumes, viande, fruits,etc……..faut juste leur rappeler de manger au bout d’un moment!
    Et ensuite parce que moi aussi je me suis convertie aux cheveux courts, je tente le style années 30, quelques ondulations naturelles (of course!) et j’en rajoute sur la tenue féminine! Succès auprès de mes amis italiens!!! (mon homme est au courant!). On n’est quand même pas super nombreuses à tenter l’aventure…

  • Répondre anacoluthe 16 juillet 2010 at 17 h 15 min

    @Camille : bon, ben on mangera des pâtes, alors… (aux courgettes)

    @GlamGoofyGirl : mais depuis, je suis devenue une mère « exemplaire » cuisinant des bons petits plats quotidiens :-) Quoi, du colin pané, où ça ?!
    Merci aussi !

  • Répondre anacoluthe 16 juillet 2010 at 17 h 18 min

    @bergamote : enfin, globalement, tout ce qui peut faire marrer marche bien avec mes filles (faudrait que je fasse un billet sur la « brosse à dent qui voit ce que tu as mangé » et autres astuces éducatives…)
    Mais écoute, tu as TOUT BON, côté coiffure : j’ai lu je ne sais plus où que la coupe garçonne revient, et – d’après mon coiffeur – ce sont les boucles qui reviennent : tu cumules 2 tendances a priori contraires !
    (des ondulations naturelles, j’en rêve…)

  • Répondre à GlamGoofyGirl Annuler Répondre