Geekeries

Le mal des débutantes en Twitter…

23 mai 2013

tweet-tweet

Il fallait bien que ça m’arrive un jour. Soupir. Je me suis inscrite sur Twitter.

Ca faisait des années qu’on me disait qu’il fallait en être et que je reculais, la peur d’être mangée au fil de mes journées par l’écume des choses, le gazouillis assourdissant des gens.

Mais ne pas en être, quand on fait profession de communiquer, c’est à la limite de la faute professionnelle : un manquement au temps présent. Alors, soupir, fatum, je me suis inscrite sur Twitter.

Interlude personal branling :
Suivez le lien. Et suivez-moi. Sur Twitter, je veux dire : suivez un peu, quoi, les gars ! Vous me trouverez sous @AnacolutheLeBlog

Les réseaux sociaux et moi, on un rapport très particulier : on s’aime à moitié, sauf qu’il y a deux moitiés. Une partie de moi qui vit le truc, et une autre qui observe. La première se demande parfois à quoi bon, tout ça, tout ça qui nous éloigne des verts pâturages, du rire des enfants et des licornes en rut.

Mais la deuxième adore tellement décortiquer tout ce qui passe à sa portée qu’elle plonge tête baissée, tentant de comprendre le pourquoi du comment, les gus et les coutumes, et l’influence de ce medium si particulier sur la notion de modernité perçue par le sujet en tant qu’objet (vous avez 5 heures).

Non mais sérieusement, vous ne trouvez pas que c’est intéressant d’observer en quoi les réseaux sociaux modifient imperceptiblement notre vie ? Bon, il faut avouer que concernant Twitter, j’en suis encore au stade de pré-observation dite phase-galère.

Je tente des approches façon « nouvelle dans la cour de récré le jour de la rentrée », mais je ne suis pas sûre de bien maîtriser encore toutes les subtilités… Genre, vous croyez qu’on a le droit de parler à des gens qu’on ne connaît pas sur Twitter ? Nan, parce que, dans la cour de récré, ça ne marchait jamais, ça. Jusqu’à ce que je me mette à fumer. Autant dire que j’ai eu un long passage à vide de la maternelle à l’université…

Et sinon, quelqu’un pourrait-il me prêter le dictionnaire des hashtags illustrés, que je puisse sérieusement potasser le sujet ? C’est quoi ces #FF et #FF_back, par exemple ? Les Forces Françaises de twitter ?!

Ah oui, je voudrais aussi m’inscrire au module de LiveTweet dispensé par le grand maître du genre, @TillTheCat, afin d’augmenter mon potentiel de réactivité devant les programmes télé. Je vois d’ici les appréciations sur mon bulletin « Elève dissipée, gagnerait à travailler sa causticité. Attention à la syntaxe en 140 caractères »

Si une bonne âme pouvait aussi me filer ses notes sur les tweets mis en favoris, ce serait sympa ! A quoi ça sert, ce truc, c’est un genre de « like » ou bien ??

Et puis j’avoue que je sèche aussi pour valider mes UV « raccourcir proprement ses liens » et « gérer ses paramètres de publication depuis Twitter vers Facebook ». Des exercices pratiques à me conseiller ?

Et quand je maitriserai à peu près de tout ça, je m’attaquerai au dossier : « faire de jolis boutons ‘suivez-moi’ sur la Une du blog ».

Oui, je suis vraiment contente de m’être inscrite sur Twitter. Sourire.

***
**************
****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

12 Commentaires

  • Répondre Marylin kiffe Lou 23 mai 2013 at 10 h 55 min

    Bravoooo !
    T’inquiète, tout va bien se passer !

    Pour les #FF, ça correspond à des gens super cools – genre moi – que tu conseillerais à tes followers de follower.
    Et ça se fait le vendredi.
    D’où « FF » : Follow Friday.

    Et FF back : « merci, toi aussi t’es trop cool, et je conseille à tous de te follower aussi »

    Bref, Twitter, un monde à part.
    Et t’as tout à fait raison pour la cour d’école, ça m’a fait pareil ^^ !

    Sinon, pour te détendre, va écouter un peu la voix envoutante de Lou : http://belleblonde.net/lou-marco/

  • Répondre 4enfants2bras 23 mai 2013 at 11 h 51 min

    Je t’aurai aidé avec plaisir…
    Mais je vais plutôt te suivre…
    Enfin, je vais essayer.
    Sur twitter, je suis encore noyée.

    (mon, dieu, quel sens de la rime !)

  • Répondre Stelda 23 mai 2013 at 12 h 05 min

    Ok, ok, ok. Twitter, c’est génial et c’est l’enfer.
    Côté génial : tu peux discuter avec des personnes que tu ne connais pas (oui, oui, tu peux les interpeler gentiment, ça passe très bien), des journalistes, des personnalités, des marques, signaler un coup de gueule à une marque ou une institution (en ajoutant cc @benefit, cc @anacoluthe) et contrairement au mail, là, tu es sûre d’être lue.
    #FF, c’est follow friday, à mettre en tête du tweet où tu signales les twittos sympa que tu invites tes followers à suivre.C’est devenu un peu has been, en fait, chez les vrais twittos.
    Bon, je ne suis pas une CM de folie, je suis loin de tout maîtriser. Les raccourcis de liens, par exemple, je n’ai jamais pris la peine de me pencher dessus.
    Autre bon côté : tu suis l’info en direct.
    Le mauvais côté, c’est évidemment les 140 caractères. Difficile d’argumenter en 140 caractères, les phrases deviennent lapidaires et ça tourne vite au crêpage de chignon. Et en lisant , tu as parfois envie de hurler devant la connerie humaine. C’est parfois écoeurant de méchanceté, de racisme, de violence ou de machisme. En politique, ça tourne tout de suite à l’émeute.
    Et les LT, c’est insupportable. Quel intérêt de commenter Top Chef ou The Voice ?? Comprends pas…
    Bref, j’adore twitter mais je l’utilise plutôt comme une plate-forme pro (même si je déborde un peu politique parfois ;-)). Comme disait l’un de mes followers : « Facebbok, tu lis des trucs inintéressants de gens que tu connais et twitter, c’est l’inverse ».

  • Répondre Luna Part 23 mai 2013 at 13 h 40 min

    je m’y suis inscrite en 2009 et je n’ai jamais vraiment accroché… ça va trop vite pour que je puisse vraiment m’y intéresser, sans parler de la contrainte des 140 caractères, beaucoup trop courte pour répondre à quelqu’un si on veut argumenter un minimum
    mais je rigole régulièrement devant le sens de la répartie ou de la formule de certains… j’y jette un œil genre 2 fois par semaine, ou alors quand une nouvelle émission de téléréalité débarque en prime-time.
    Ce que je trouve intéressant c’est de voir comment c’est utilisé, de l’info pure en temps presque réel (en suivant des journalistes) du ragot ou de la grosse déconnade…

    Tu veux flipper un peu ?
    Tiens regarde ça en zoomant bien : http://onemilliontweetmap.com/

  • Répondre anacoluthe 23 mai 2013 at 15 h 52 min

    @4enfants2bras :
    je te suis,
    tu me suis,
    tu me fuis…

    ah non, c’est autre chose, ça ! Bon, on va nager ensemble, alors… !

  • Répondre anacoluthe 23 mai 2013 at 15 h 55 min

    @Marylin :
    oups, tu étais passé une fois de plus dans les commentaires indésirables, je t’ai retrouvé !
    Merci pour les infos !

  • Répondre anacoluthe 23 mai 2013 at 15 h 58 min

    @Stelda : que d’infos, merci ! Oui, 140 caractères, c’est définitivement trop court, surtout moi qui adore les phrases à rallonge… le format blog convient mieux à mon caractère !

    Mais enfin, comme je l’ai dit, comme je suis trrrrès curieuse de nature, je vais quand même essayer de comprendre Twitter…

  • Répondre anacoluthe 23 mai 2013 at 16 h 02 min

    @LunaPart : ah oui, l’esprit de répartie de certains, c’est bluffant ! (mais ce côté incisif implique un côté un peu cruel, du coup…)

    J’ai regardé ton truc, incroyable, surtout quand on zoome. A mon avis, ce sont les ados qui font exploser les stats !

  • Répondre Luna Part 23 mai 2013 at 16 h 52 min

    oui visiblement chez les djeun’s c’est utilisé comme du tchat (et pinaize le nombre de lycéens qui twitte juste pour dire qu’il s’em***de en cours et que le prof les saoule !) doivent pas bien se rendre compte que tout le monde peut les lire (ou alors ils s’en foutent d’une force !)

  • Répondre La vie en presque rose 23 mai 2013 at 19 h 34 min

    J’y suis depuis un moment, parfois je tweete, mais en fait je comprends pas le jeu. Désolée, j’en apprends plus dans les réponses à ton billet que je n’en savais. Enfin, à tout hasard, je te suis. Ca te fait une followeuse de plus 😉

  • Répondre anacoluthe 27 mai 2013 at 10 h 34 min

    @Luna Part : ah oui, forcément, si l’équation c’est 1 humeur d’ado = 1 tweet, je comprends l’explosion exponentielle !

  • Répondre anacoluthe 27 mai 2013 at 10 h 36 min

    @La vie en presque rose : merci, j’ai vu que tu me suivais avec ta cape et ton masque, brrr !
    Je me demande quelle est la proportion de gens qui se sont inscrits « comme ça, pour voir » ?

  • Répondre à anacoluthe Annuler Répondre