Maman

Je hais Erasmus

14 mai 2013

erasme

 

Je hais Erasmus.

Attention, pas le Erasmus de l’Eloge de la folie. Car comment haïr un mec dont les manuels d’épistolographie, maintes fois plagiés à partir de 1499-1500, s’inscrivent dans la mouvance évolutive d’une synthèse des traditions classique et médiévale que le De conscribendis epistolis (1522) allait réaliser plus tard ?  (Pour citer les mots de quelqu’un dont je suis très proche, un certain Wiki P.)

Le Erasmus que je hais, c’est celui du Programme : avant le Programme Erasmus, j’avais un baby-sitter tellement cool que mes filles réclamaient qu’on sorte plus souvent. Après le Programme Erasmus et le départ du baby-messie, j’avais plus de sorties et des filles en pleurs.

Mais juste avant Erasmus que je hais, on a fait une dernière soirée avec le baby-sitter vénéré. Enfin, nous a fait une soirée parents-champagne-restau, et les Monstres ont fait un soirée baby-sit-guitare-pizza-télé. (en même temps, un baby-sit’ qui joue de la guitare, commande des pizzas et est OK pour regarder Disney-Channel, moi aussi, je l’aurais vénéré).

A minuit, notre soirée était terminée, et celles des Monstres aussi de cause à effet. Exceptionnellement, elles n’étaient pas couchées. Pour dire un dernier au revoir à leur baby-sitter adoré. Et encore un au-revoir. Et un dernier. Et lui couper une mèche de cheveux, religieusement emballée dans un reliquaire en kleenex et une boîte à chaussures-autel.

Sous la couette, les Monstres ont pleuré et décrété qu’elles aussi, elles haïssaient Erastruc.

Le lendemain matin, dans le salon, on a retrouvé une ceinture en cuir. « C’est la ceinture de Paul, je la reconnais » a hurlé Mini-Monstre Premier. « Oui, oui, c’est la ceinture de Paul, je l’ai vue en premier ! » a hurlé Mini-Monstre en Second.
Toute la matinée, après avoir trouvé un accord sur la garde alternée de la ceinture, elles l’ont couvée des yeux comme une maman cane ses œufs. « Elle est belle, hein, il choisit bien ses affaires, Paul, hein… »

À 11h, les filles ont montré leur trésor, toutes fières, à leur père, qui s’est exclamé : « ah, ma nouvelle ceinture, vous l’avez retrouvée ! Je la cherchais partout, justement… »

La bonne nouvelle, c’est qu’on n’aura pas à envoyer de ceinture en recommandé à L’Universidad de Barcelona…

***
**************
****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

14 Commentaires

  • Répondre sabine 14 mai 2013 at 10 h 27 min

    rhoooo c’est mignon! (et il était mignon, le Paul?)

  • Répondre anacoluthe 14 mai 2013 at 10 h 44 min

    @sabine : eh bien en fait, je crois que c’est ça le truc : guitare + cheveux fous, elles le trouvaient mignon comme un chanteur de rock !

  • Répondre 4enfants2bras 14 mai 2013 at 10 h 46 min

    Rôh ! C’est chou… Ma baby-sitter (puisque s’en est une), je l’adooooooore… bon, elle nous aime aussi :
    On l’a payée une fois pour emmener l’aînée à l’opéra (y’avait Cendrillon, on avait des places et on bossait)… Bref, elle nous aime bien !

    On lui a prêté une maison en corse… Elle nous aime bien, quoi !
    Parce qu’une baby-sitter d’erasmus au du bout de la rue, je demeure persuadée qu’il faut le/la ménager !

    (et sinon, comment le papa, il a la classe !!! Une ceinture qui aurait pu être celle de Paul ! La classe, quoi !)

  • Répondre anacoluthe 14 mai 2013 at 11 h 04 min

    4enfants2bras : je comprends qu’elle t’adore, ta bb-sitter ! Mais tu lui as prêté ta maison AVEC ou SANS tes enfants dedans ?

    (oui, enfin la ceinture a immédiatement perdu toute valeur esthétique aux yeux des filles dès qu’elles on su !)

  • Répondre Marylin et les sacs à main qui déchirent tout 14 mai 2013 at 18 h 22 min

    Mouahahahaaa !
    Trop drôle !
    Mais les pauvres petites monstrettes, comme je les comprends : j’ai pleuré des jours durant le départ de notre fille au pair, qui elle aussi jouait de la guitare, faisait des grimaces de fou, dansait comme une endiablée, s’habillait trop cool…
    Enfin bref, était le top du top… mais autrichienne.
    Elle m’avait laissé une longue mèche de cheveux en souvenir aussi, je dois l’avoir encore (ben oui, c’était hier) ^^

  • Répondre Albane 14 mai 2013 at 19 h 36 min

    Toute ma compassion en ces moments difficiles… Au moins je me suis bien amusée en lisant ce billet !

  • Répondre Superbulles 15 mai 2013 at 11 h 41 min

    Argh je compatis, tellement dur de trouver le ou la baby sitter parfait(e) ! Moi j’ai mis au boulot mon frère et ma cousine qui ont eu la bonne idée de venir vivre (séparément hein) à 2 rues de chez moi. Je les paye en repas et en vin !

  • Répondre anacoluthe 17 mai 2013 at 9 h 16 min

    @marylin : les jeunes filles au pair, ça doit être encore pire, elles sont tellement proches des enfants (enfin… sauf la nôtre qui n’était venu en France que pour se rapprocher de son amoureux !)

  • Répondre anacoluthe 17 mai 2013 at 9 h 16 min

    @Albane : oui bon, en vrai, c’était il y a un an, cette histoire, donc a surmonté le cap difficile !

  • Répondre anacoluthe 17 mai 2013 at 9 h 18 min

    @Superbulles : j’aurais adoré pouvoir faire ça ! Ici, dans le Nord, les gens habitent près de leur famille, en général, et ils pratiquent beaucoup ce genre de choses… c’est là que je ma famille soit loin…

  • Répondre lutecewoman 17 mai 2013 at 9 h 47 min

    Il ne vous reste plus qu’à partir souvent à Barcelone en famille.
    Et à trouver une autre perle rare, il en reste forcément.

  • Répondre anacoluthe 17 mai 2013 at 10 h 02 min

    @lutecewoman : je ne suis pas contre Barcelone en famille, on a déjà essayé et c’était plutôt bien… (même si la destination réelle du baby-sit’ n’était pas Barcelone)

  • Répondre La vie en presque rose 17 mai 2013 at 19 h 25 min

    J’ai eu peur, un instant. J eme demandais pourquoi le baby-sitter avait enlevé son pantalon. Pas taper.

  • Répondre anacoluthe 17 mai 2013 at 22 h 38 min

    @La vie en presque rose : c’est vrai que moi aussi, ça m’avait fait tilter ! Elles savaient pas trop elles même mais elles y croyaient quand même !

  • Laisser un commentaire