Geekeries Tourisme & Sorties

Dans la peau de la bloggo

6 juillet 2010

Il y a dans la vie d’une blogueuse certains moments remarquables.

Celui que j’ai vécu lundi matin en était un : mon premier face-à-face avec un macaron Ladurée.

L’insigne macaron, c’est le Saint-Graal de la blogueuse, le seul objet sucré réunissant dans un cercle parfait beauté, luxe et bonté (parce que le CupCake, qu’on ne me fasse pas croire qu’il est bon, lui) et validé, qui plus est, par les Hautes Instances de la Bloggosphère…

Or donc, je fus invitée à un petit-déjeuner chez Ladurée, petit-déjeuner organisé par une agence de com’ afin de découvrir ce qu’une bloggueuse comme moi peut bien avoir dans le ventre.

Réponse 1H plus tard : une salade de fruits et deux macarons, parfum Framboise, et Cassis Violette (donner son nom à un macaron, c’est quand même la consécration ultime, non ?!)

Il y a dans la vie d’une blogueuse certains moments remarquables.

Celui que j’ai vécu dimanche soir l’était tout autant : la rencontre IRL avec une bloggo-copine, rencontre maintes fois reportée et enfin concrétisée, avec la seule, l’unique, Camille from Fashion Gazette.

Le péril de l’histoire, avec ces amitiés virtuelles, c’est qu’on a toujours peur d’être déçue ou pire, de décevoir.

Déçue, je ne l’ai pas été, Camille – telle qu’en elle-même virtuelle – est une fille hyper-choupi-chouette, capable de cuisiner un Guacamole d’une seule main tout en tenant un paquet de Petit-Beurre dans l’autre, et qui ne s’est même pas offusquée de me voir m’affaler (sans débarrasser) dès 22H45 dans son canapé, pour cause de week-end Main Square Festival franchement épuisant.

Dans le ventre des bloggueuses, on trouve donc des macarons parfum Guacamole, des Petit-Beurre Ladurée, des billets déjantés et surtout-surtout, des rencontres enfin réalisées, improbables pourtant dans la seule réalité, car donnez-moi les chances que j’avais de croiser le chemin d’une étudiante parisienne de 23 ans, si le virtuel n’existait pas !

D’ailleurs, le moment où j’ai vraiment réalisé que la réalité m’avait rattrapée, c’est quand j’ai annoncé à Camille le prix de mon loyer pour ma chambre de bonne, du temps où c’était moi, l’étudiante parisienne.

« Ah oui » qu’elle m’a répondu « et ça fait combien, en euros, ça ?! »

Poids des mots, choc des années.

PS. Double choc des années, quand j’ai raconté à une Camille étonnée mes heures à tourner en rond dans ma chambre de bonne, coincée devant le téléphone, à attendre l’appel d’un mec, THE mec. Glurp : j’étais donc  étudiante il y a un siècle, du temps maudit où le portable n’existait pas…

Je suis venue, j'ai vu, j'ai mangé

Farandole des desserts Flunch, mais version Macarons. Et Ladurée.

Le macaron existe aussi en bougie. Zéro calories garanti.

Sur ma lancée, dans la peau d'une bloggueuse mode, j'ai bavé devant un sac de voyage à 20 000€ (prix certifié vrai!!)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

11 Commentaires

  • Répondre dahoé 6 juillet 2010 at 19 h 21 min

    c’est à dire que tu sous entendrais qu’on est (j’ai que 3 ans de moins que toi, je te rappelle) des croûtes ?? ouai … plus que probable en même temps … le coup du portable, c’est fatal !
    mais alors, dis nous, les as-tu aimé ces macarons ?
    moi, ceux à la fleur d’oranger me rendent dingue, en plus l’été ils les font version
    « ice creamed », c’est à se rouler par terre !!

    ps : va voir mon commentaire chez Fonelle today, tu verras, si elle m’exauce, c’est tout bénef’ pour nous !

  • Répondre bergamote 6 juillet 2010 at 19 h 24 min

    Ah les macarons, ça m’énerve (toute ressemblance avec un certain pseudo franco allemand chantant « ça m’énerve » est totalement fortuite et à sortir de mes références personnelles mais Fille Ainée écoute!). Oui ça m’énerve, y en a partout, des très beaux très colorés, dans toutes les villes dont c’est la spécialité! Bon c’est pas mon truc. Suis plutôt pain et yaourts faits maison!

    Mais, aurais été invitée, les aurais je mangé? Certo!

    Sinon le décallage avce les jeunettes, atroce! je compatis vraiment. Je me sens à 39 ans parfois d’âge canonique, face à ces petites qui n’ont pas connu le tel avec cadran rond, les 6 chaînes « seulement », les francs….abyssal le décalage générationnel. Et là je bois un bol de Benco avec des gâteaux! Na!

  • Répondre Anacoluthe 6 juillet 2010 at 20 h 58 min

    @dahoé : ben non, moi non plus, je me sens pas vieille croute… Mais parfois, je réalise brusquement que je n’ai plus 23 ans !
    Ah oui, je les ai aimés, dommage que je n’ai pas repéré celui à la fleur d’oranger…
    J’ai vu, chez Fonelle, et j’ai validé la proposition dans un com’ !!

  • Répondre Anacoluthe 6 juillet 2010 at 21 h 16 min

    @bergamote : mais tu pourrais aussi tenter de faire des macarons maison, non ?!
    Le décalage, ça dépend, selon les gens (Camille, rassure-moi, on n’est pas en total décalage ?!) et ça dépend des sujets… Le téléphone à cadran, c’est vrai que c’est dingue de se dire qu’une même personne (genre… Nous !) a connu dans sa vie le téléphone a cadran et l’iPhone !!

  • Répondre papillote 6 juillet 2010 at 21 h 52 min

    c’est bon alors, ces macarons ? parce que je suis passée cdevant la boutique, pour le prix, ils ont intérêt ! 😉

  • Répondre Anacoluthe 6 juillet 2010 at 22 h 07 min

    @papillote : ah ah, étant donné que j’étais invitée, je n’ai pas regardé le prix… Donc je maitrise mal la relation goût/prix, désolée !

  • Répondre Camille 7 juillet 2010 at 9 h 36 min

    YOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU!
    J’ai que ça à dire.
    Hâte de rencontrer tes Mini Monstres, moi, maintenant, aussi!

  • Répondre anacoluthe 7 juillet 2010 at 9 h 50 min

    @Camille : Qu’est-ce que tu entends par YOUHOUHOUUUUUUUUUU, exactement ? Youhooooooo ou bien Youhuuuuuuuuu ?!
    Ca promet, depuis qu’elles ont vu ta photo, elles sont dans les starting block pour te voir !

  • Répondre Paris amnésie 8 juillet 2010 at 7 h 36 min

    […] donc passé un jour et une nuit à […]

  • Répondre Camille 8 juillet 2010 at 9 h 59 min

    Ah non c’est Youhou genre Youhooooooooooooooooooooouuuuuuuuuuoooooooooooo!
    Tu vois quoi.
    (Vrai? chic, je vais m’activer sur le site de la SNCF alors!)

  • Répondre Le Cas Com’ | la vie est une anacoluthe 3 juillet 2013 at 8 h 36 min

    […] a d’abord été attiré par les mini-macarons multicolores du buffet : la blogueuse et le macaron, c’est une histoire passionnelle à la Roméo et Juliette, tragédie en […]

  • Répondre à Le Cas Com’ | la vie est une anacoluthe Annuler Répondre