Ecrit !

Vue de ma rue…

4 septembre 2012

Le voisin du 18 n’aime pas le sale.

Il n’aime pas la sensation, entre ses doigts de pieds, de la limace écrasée. Il ne voulait pas, lui, mettre ses nu-pieds, mais sa mère avait insisté « Il fait beau, gros bêta, si tu ne les mets pas en juillet, tu les mettras quand, tes nu-pieds ? »

Il avait 6 ans, alors à 6 ans, on fait comme maman a décidé. Quelques heures plus tard, dans le jardin de ses grands-parents, sous le buisson où avait roulé son ballon, il s’était précipité sans la voir, molle, inerte, s’immiscer entre ses doigts de pieds, et même il n’avait pas compris d’abord. Et puis, sa mère lui avait dit, enfin, elle avait hurlé « gros dégoûtant, va te laver les pieds, mais où est-ce que tu es encore aller te fourrer ? Non mais vraiment… »

C’était collant, gluant, il avait fallu frotter, encore frotter, mais la sensation persistait entre ses doigts de pieds.

Depuis, il lui arrive encore de frotter de longues minutes sous la douche, un temps absent, l’eau qui s’écoule comme l’instant, après toutes ces années.

Chaque dimanche matin, à 8h24, c’est jour de poubelle pour le voisin du 18. La grise, l’orange, il les sort toutes les deux sur le trottoir, avec son seau, ses gants, et du désinfectant.

Et puis il frotte, consciencieusement, toujours pareil, le couvercle, le dehors, le dedans. On pourrait manger dedans, lui dit sa femme en riant. A 9h32, il a fini, un petit coup sur les roues, et c’est à ce moment que je pars acheter les croissants.

Il viendrait à la maison, il serait tellement triste de voir l’état d’abandon de notre poubelle, je me dis en passant. Et puis aussi, je me dis, le voisin du 18 n’aime pas le sale, il n’aime pas la sensation, entre ses doigts de pieds, de la limace écrasée…

 

***

**************

****************************

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

8 Commentaires

  • Répondre Stelda 4 septembre 2012 at 9 h 38 min

    Un texte comme je les aime. Un joli moment poétique et humain. Merci!

  • Répondre 4enfants2bras 4 septembre 2012 at 9 h 47 min

    En même temps, je comprends… le marchage de limace à pieds nus, je l’ai vécu.. eark ! (mais ma poubelle est une poubelle)..
    (sinon, joli-joli !!)

  • Répondre anacoluthe 4 septembre 2012 at 11 h 17 min

    @Stelda : hé hé, merci ! Ca a commencé comme une marade, quand on a repéré le rituel de notre voisin, et puis, et puis… je me suis demandé ce qui pouvait pousser quelqu’un à nettoyer toutes les semaines ses POUBELLES !!

  • Répondre anacoluthe 4 septembre 2012 at 11 h 17 min

    @4enfants2bras : beurk, moi aussi je l’ai vécu, à 20 ans, et j’avais pas trop aimé non plus… mais ma poubelle est aussi une poubelle !

  • Répondre Ness 5 septembre 2012 at 10 h 18 min

    J’aime. Beaucoup. C’est beau :)

  • Répondre anacoluthe 5 septembre 2012 at 15 h 24 min

    @Ness : merci, dis…

  • Répondre Cilaïne 5 septembre 2012 at 21 h 40 min

    oui, vraiment, c’est beau ce texte dis ! Je le relis tiens.
    (mais il ne fait pas ainsi trop de bruit, le dimanche, à 8h24 ?)

  • Répondre anacoluthe 6 septembre 2012 at 10 h 45 min

    @Cilaïne : merci merci, Cilaïne ! Oh tu sais, il n’est pas vraiment mon voisin direct, à vrai dire, je ne sais même pas le numéro où il habite, mais « le voisin du 18 », ça me plaisait !

  • Répondre à 4enfants2bras Annuler Répondre