Beauté Mode Mode & Beauté

Le Figaro scoop

9 février 2012

« Tiens, je vous ai vu dans le Elle » m’a dit mon coiffeur il y a quelque temps.

« Vous voulez dire, celui que la dame regarde là-bas ? » je lui ai répondu en rougissant* jusqu’aux oreilles.

Depuis, j’exige que les rendez-vous chez mon Figaro perso s’effectuent dans le plus parfait anonymat.

Le bon côté des choses, c’est que ça fait aussi office de casque anti-bruit. Parce que chez mon coiffeur, le niveau de décibels est proportionnel au degré de branchitude. Lui-même proportionnel au montant du forfait « shampoing-humiliation-brushing** ».

Certes, il faut souffrir la honte pour être belle, mais si au moins on pouvait souffrir en silence…

*******

*J’ai testé pour vous l’association rouge aux joues et mèches cendrées : et colorimètriquement parlant, je vous le déconseille fortement.

**De la nécessité de l’anonymat, bis repetita.

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

13 Commentaires

  • Répondre l'expat de biarritz 9 février 2012 at 21 h 07 min

    Tu me rappelles un lustre que j’ai toujours aimé
    (http://www.voltex.fr/zettel-z-5-ingo-maurer-pid64.htm)

  • Répondre maisquelbeautemps 10 février 2012 at 8 h 48 min

    ah bé ça alors, j’ai loupé un épisode je crois : kessssketufous dans elle, mamzelle?
    sinon, l’expat de biarritz : trop drôle hi hi hi

  • Répondre maisquelbeautemps 10 février 2012 at 8 h 51 min

    ah bé voilà, j’ai eu soudain l’idée lumineuse de cliquer sur le lien! j’avais effectivement loupé ça : une heure de gloire de maman parfaite. Top!

  • Répondre anacoluthe 10 février 2012 at 11 h 12 min

    @l’expat : tu as raison, la ressemblance est frappante.

    « Zettel, tu es mon père ! (Zettel, c’est le nom du lustre)
    – Oui, Anaco-Luke, je suis ton père »

  • Répondre anacoluthe 10 février 2012 at 11 h 15 min

    @mais quel beau temps : et soi dit en passant, j’étais mais alors super mal coiffée, sur la photo du Elle ! Normal, une maman modèle ne perd pas inutilement son temps chez le coiffeur, elle fait de la confiture pour ses enfants chéris…

  • Répondre anacoluthe 10 février 2012 at 11 h 16 min

    (soiT dit) (argh, a fatal error occurred)

  • Répondre Sosso 11 février 2012 at 13 h 08 min

    Toi aussi, tu as eu des mésaventures de coiffeur, pardon de Figaro?!
    Je me sens moins seule…
    (je rattrape mes billets de retard: le rangement nuit à la santé, j’ai adoré!)

  • Répondre anacoluthe 12 février 2012 at 19 h 43 min

    @Sosso : oh non, je n’ai pas vraiment eu de problèmes, je suis juste allé chez le coiffeur et je me suis trouvé totalement ridicule avec mes petits papiers sur la tête pendant 40 minutes ! Mais le résultat me convient, en fait…
    Mais qu’est-ce qui t’est arrivé à toi ?

  • Répondre Blogueuse égarée 12 février 2012 at 20 h 31 min

    C’est des pages de Elle qu’il t’a mises sur le crâne !

  • Répondre anacoluthe 13 février 2012 at 13 h 40 min

    @Blogueuse égarée : idée de génie, recyclons tous ces magazines abandonnés chez le coiffeur en petit papiers pour couleurs, avec option lecture !

  • Répondre Sosso 15 février 2012 at 14 h 27 min

    @Anacoluthe: j’ai failli ressortir avec la tête orange. 2 couleurs par-dessus et on voyait encore les reflets roux….
    Je suis redevenue brune hier, ouf!

  • Répondre anacoluthe 15 février 2012 at 15 h 12 min

    @Sosso : ouh là, ouh là, ouh là !
    Ca me rappelle un souvenir d’enfance : ma maman était allé chez un des plus grands coiffeurs de Paris de l’époque (Alexandre, peut-être ? Chais plus…) et… elle a passé les mois suivants avec un turban, because cheveux verts !

  • Répondre Bling Bim 23 février 2012 at 19 h 29 min

    […] 1/ Me re-laisser pousser les cheveux et économiser ainsi sur le forfait mensuel « shampoing-humiliation-brushing » […]

  • Répondre à Blogueuse égarée Annuler Répondre