Humeurs

Ranger nuit gravement à la santé.

6 février 2012

Non, ce n'est pas "dérangé", c'est rangé à ma façon...

Ce week-end, j’ai été victime d’une crise aïgue de rangement.

Pas une des miennes.

Mes crises de rangements surgissent toujours en semaine, au bureau, alors que je m’apprête à attaquer un dossier urgent et compliqué.

Le dossier urgent et compliqué agit sur moi comme un révélateur de bordel et il devient alors vital que je range mon bureau. Immédiatement et de fond en comble.

Mais ce week-end, c’est mon homme qui a fait une crise de rangement. Dans ce genre de cas, il n’y a qu’une attitude raisonnable : abandonner sur le champ toute velléité de sortie dominicale en famille et s’accrocher fermement à tout objet auquel on tient, si on ne veut pas le voir disparaître dans le tourbillon du rangement.

Car du rangement à l’enfer de la poubelle, il n’y a qu’un pas, franchi très allègrement par mon homme. Mieux vaut donc faire attention à ce qui traîne par terre, sous les armoires ou derrière un canapé…

Surtout avec les affaires des autres, qualifiées la plupart de temps de « cochonneries qui encombrent ». Avec ses affaires, bizarrement, mon homme redevient illico un être doux et sentimental, prompt à s’émerveiller devant tous les souvenirs enfermés dans un banal objet poussiéreux…

Et ce dimanche, donc, nous avons subi une crise particulièrement violente, avec un enchaînement de cause à effet qui m’a été fatal :

Lâché seul dans la chambre de Mini-Monstre en Second, mon homme en a profité pour ranger jeter sa tête à coiffer tant aimée.

Dépitée, perdue, désœuvrée, Mini-Monstre a subtilisé mon écharpe en laine pour pouvoir lui tresser les franges en loucédé.

Dépitée d’avoir perdue mon écharpe, je suis sortie cou nu par moins 10°. J’ai pris froid.

Ranger nuit gravement à la santé. CQFD.

Je vous laisse, je dois attaquer un dossier urgent et compliqué.

Et encore, là j'ai enlevé les élastiques fluo...

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

12 Commentaires

  • Répondre electromenagere 6 février 2012 at 12 h 49 min

    Pour que tout revienne dans l’ordre, je te propose de prendre la tête à coiffer qui est chez moi et c’est cadeau !

  • Répondre anacoluthe 6 février 2012 at 12 h 56 min

    @electromenagere : « le bordel est toujours plus vert dans la chambre d’enfant des voisins »

    (cette phrase n’a aucun sens, mais c’était ça ou je répondais « ah ah ah »)

  • Répondre l'expat de biarritz 6 février 2012 at 14 h 13 min

    CREATIVE MINDS ARE RARELY TIDY

    (explique ça à ton homme)

  • Répondre thenewme 6 février 2012 at 14 h 35 min

    C’est pénible les gens qui veulent ranger le bazar des autres. D’ailleurs, je ne range jamais aucun bazar, quel qu’il soit.

  • Répondre anacoluthe 6 février 2012 at 18 h 54 min

    @l’expat : excuse en béton adoptée (en plus, en anglais, ça le fait toujours…)

  • Répondre anacoluthe 6 février 2012 at 18 h 56 min

    @thenewme : hum, c’est pénible quand « on » veut ranger mon bazar, mais en même temps, le bazar de « on » m’est pénible aussi, non ? Bref, la vie à deux, trois ou quatre, c’est pénible parfois !

  • Répondre sabine 6 février 2012 at 22 h 12 min

    mon mari fait pareil, il balance, il balance en douce… mes avec ses affaires « c’est pas pareil » grrrrrrr!!!

  • Répondre Cilaïne 7 février 2012 at 0 h 11 min

    Terrible l’écharpe tressée ! Irrécupérable en plus, tu as beau détresser, restent les ondulations…
    Bon ben on a quasi le même mari : dernière gros crise quand il a failli balancer ma cocotte-en fonte (ok elle ne sert pas souvent) alors que juste derrière trônait son appareil-à-churros-téléachat-millésime-1998-jamais-servi…..
    Bref, chez nous le rangement est un sujet à THPE *

    * Très Haut Potentiel d’Engueulade **
    ** moi aussi je me sens un peu Garance avec les ***

  • Répondre anacoluthe 7 février 2012 at 10 h 49 min

    @sabine : et tu ne te venges jamais en balançant ses affaires ?!

  • Répondre anacoluthe 7 février 2012 at 10 h 52 min

    @Cilaïne : tu me fais rire avec ton appareil à churros (je savais même pas que ça existait !) parce que nous, en haut d’une armoire, on a découvert un nécessaire à crème brûlé jamais utilisé !
    En fait, je pense que le problème de ces histoires de « rangement de fond » c’est qu’on est rarement en phase avec son partenaire, parce que ça provient souvent d’un ras le bol soudain, bref, d’un ressenti très perso… Peut-être qu’il faudrait juste se barrer quand l’autre range ? (et qu’il se barre quand nous on range !)

  • Répondre bergamote 9 février 2012 at 19 h 53 min

    Gros souci pour moi: c’est MOI qui range et jette les affaires des autres, surtout celles de mon mari, atteint d’une collectionite sur-sur-aigue. Les miennes, je jette au fur et à mesure…… J’ai du BATAILLER pour trouver une place à mes quelques préparations de cours. J’ai donc déplacé TOUS ses livres scolaires de la 6ième (certains avaient même la couverture plastique verte ou bleue avec les étiquettes du nom écrites à la main!!!) aux études sup…. Je confirme le TPHE….

  • Répondre anacoluthe 10 février 2012 at 11 h 20 min

    @bergamote : ah oui, nous avons là un cas très intéressant de « gardite aigüe ». On observe généralement ces symptômes chez les moins de 9 ans « Meuh si, Môman, j’en ai besoin, du pot de yaourt et du rouleau de PQ, les jette pas, c’est pour mes créations ! »

    J’espère pour vous que vous n’allez pas déménager…

  • Laisser un commentaire