Maman

L’Histoire du soir

28 décembre 2011

Vacances obligent, c’est la saison officielle des rediffusions… Voici donc un Special Winter Remix, avec quelques-uns de mes vieux billets, mais que la plupart d’entre vous ne connaissaient pas, je pense…

"Pom-pom-no-nom... Bonne nuit les petits... Monstres !"

Parfois, l’Enfant dort.

Et c’est déjà une belle victoire, car tu as beau savoir que tôt ou tard, c’est toi qui remporteras la bataille du coucher, quelquefois – vers 22 heures – tu viens à en douter…

Parfois, l’Enfant dort.

Et il est alors si complètement abandonné qu’il réveille par son sommeil ton instinct de parent, protéger sa fragilité.

Il y a tant de lieux communs dans la vie de parents, et pourtant c’est de cette banale répétition que surgit l’émotion.

Tu fus enfant, tu enfantas, ton enfant enfantera, rassurante litanie des générations, éternelle transmission du fort au faible et du faible au fort.

Curieusement, tu penses nettement différemment quand l’Enfant te réveille 4 heures plus tard parce qu’il a fait pipi au lit, et que tu dois enlever pyjama et draps mouillés, remettre pyjama et draps propres, faire une première machine au milieu de la nuit et une deuxième au petit matin pour la couette, et que bien sûr, après tout ça, tu ne te rendors pas, alors que l’Enfant, lui, dort déjà, de ce sommeil du juste si injustement nommé…

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

2 Commentaires

  • Répondre Blogueuse égarée 29 décembre 2011 at 20 h 04 min

    Quand l’enfant dort, il est si attendrissant qu’on n’a qu’une envie, le réveiller. Quand il est réveillé… c’est l’inverse.

  • Répondre anacoluthe 2 janvier 2012 at 18 h 39 min

    @Blogueuse égarée : pareil pour les vacances, quand il n’est pas là, on a envie de qu’il revienne, et quand il revient… on a envie qu’il parte !

  • Laisser un commentaire