Mode Mode & Beauté

Jeans sans peur et sans reproche

3 juillet 2011

Il y a les achats passion. Et il y a les achats raison.

Ainsi, l’autre jour, je me suis dit que – 6 ans après mon dernier accouchement et 2 ans après ma dernière cigarette – je pouvais raisonnablement considérer que les 5kg que j’avais pris à ces occasions allaient rester parmi moi pour toujours.

Et que par conséquent, je devais raisonnablement mais fais chier renoncer à l’idée de remettre un jour mes jeans fétiches et raisonnablement OK-OK m’en racheter un à ma taille.

Je me suis alors souvenue d’un brief avec mon ami le Directeur Artistique (Le Da est mon ami, le DA est un génie, mantra du concepteur rédacteur). Or donc, on nous avait missionné mon ami DA et moi pour concevoir une double page « Spécial Jean ».

« Mais surtout, montrez du cul, y’a que ça qui fait vendre » nous avait précisé le client.

Tu sais comme nous autres créatifs aimons réinventer le brief et transcender le concept : on a montré du cul.

Je ne sais pas si notre double page a révolutionné le marché de la vente de jeans, mais je sais qu’elle a révolutionné ma façon à moi d’en acheter. Une révolution à 180° : désormais, j’essaye les jeans de dos, et mon critère numéro un, c’est qu’il me fasse de jolies fesses.

Quand à mon critère numéro deux…

Attention, si tu es nullipare, ne lis pas le paragraphe suivant, je m’apprête à spoiler des éléments déterminants de l’intrigue Grossesse.

Mon critère numéro deux est directement lié aux joies de la grossesse. Parfois, ton ventre a du mal à se faire à l’idée de l’accouchement et se dit que « oh ah oui, tiens, le bébé est sorti, mais bon, on va faire comme s’il était encore un peu là, hein… » D'où la pertinence de cadrer plutôt en plan poitrine pour le livre photo de naissance! Puisqu’on est entre nous, les non nullipares initiées, on peut se l’avouer : la fermeté du ventre post-grossesse laisse parfois à désirer.

Et du coup, avec son effet « bidou scié en deux », le jean taille basse perd beaucoup de sa désirabilité…

Considérant mes deux critères, et après une analyse objective et documentée du marché, je me suis décidé pour un jean Salsa taille haute à effet Push-Up. Push-Up du bas. Parce que j’ai beau être une fille qui passe ses journées à rédiger des argumentaires de vente, je me fais toujours avoir dès lors qu’on me promet bonheur, richesse, beauté et fesses galbées.

Chut, l'effet "Push-Up" est discrètement assuré par cette bande dorée...

Et au final, si la promesse-fesses est plutôt tenue, je plébiscite surtout sa coupe dite « taille haute » selon nos critères 2011. Parce qu’en critères nineties, tout le monde aurait juste trouvé ce jean « normal », avec sa ceinture au creux de la taille, galbant les hanches au lieu de les scier en deux…

Et donc, avec la « taille haute », c’est tout un pan de mon armoire que je redécouvre : tous mes petits hauts « trop courts » avec un pantalon taille basse redeviennent juste parfaits, tombant au bon endroit.

Et c’est là qu’intervient ma réflexion profonde, c’est syndical, je suis tenue d’en formuler une par billet :

La mode est proportions.

L’écume de la mode, ce sont les couleurs, changeant à chaque saison pour nous obliger à renouveler nos placards, mais les tendances de fond, ce sont vraiment les proportions.

Et la particularité des proportions, c’est que tout est mécaniquement lié. Rallongez une jupe, il vous faudra reconsidérer avec quelles chaussures la porter. Allongez un haut, vous permettrez le bas ultra-court.

Et remontez une taille, vous remonterez le moral de 68% des femmes ayant accouchées…

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

13 Commentaires

  • Répondre annick 4 juillet 2011 at 8 h 17 min

    ça ne remonte pas que le moral des femmes ayant accouché. moi je prends du ventre (je tiens ça de ma mère) donc le ventre qui déborde du jean je connais sans avoir accouché. vive la taille haute!

  • Répondre anacoluthe 4 juillet 2011 at 14 h 38 min

    @annick : bon alors je file recalculer mes pourcentages et je reviens avec des statistiques béton qui devraient fortement impressionner les marchands de jean !

  • Répondre bergamote 4 juillet 2011 at 22 h 24 min

    Attention, Ana, tu parles, enfin, écris, à une hystérique de la taille haute!!! J’ai passé des années à harceler les vendeuses pour trouver autre chose que de la taille basse. Et j’ai trouvé des choses assez bien coupées….. maintenant cela revient, donc plus facile. J’ai donc 2 jeans qui me vont!
    Sinon en tant que mère de deux monstres en VACANCES (suis lourde, pardon!), oui le ventre pousse. Et horreur malgré la gym et les abdos. L’abord de la quarantaine, pffffff! Bises.

  • Répondre bergamote 4 juillet 2011 at 22 h 25 min

    PS: le gilet à poi(d)s: je suis fan!!!

  • Répondre sabine 6 juillet 2011 at 15 h 11 min

    je suis très contente de lire ça, parce que les jeans taille haute c’est mon trucs pour ttes les raisons que tu invoques dans ce billet (4 enfants, ahem). Et puis aussi j’ai horreur des tailles basses 😉

  • Répondre anacoluthe 6 juillet 2011 at 16 h 55 min

    @bergamote : c’est là qu’on se dit que l’industrie de la mode est parfois folle, à parfois absolument vouloir nous fourguer des choses qu’on ne veut pas… et à nous refuser ce qu’on veut ! Aller à contre-courant, ce serait un bon positionnement, pour une marque !

  • Répondre anacoluthe 6 juillet 2011 at 16 h 58 min

    ah, et ce n’est pas un gilet mais une veste à pois, dans la lignée de ce veste en coton molleton tout confort qu’on trouve maintenant (j’adore de + en + les vestes…)

  • Répondre anacoluthe 6 juillet 2011 at 16 h 59 min

    @sabine : toi aussi, t’es dans les 68%, donc ! Mais que fait la police (du style) ? De la taille haute, et vite !

  • Répondre sosso 8 juillet 2011 at 16 h 39 min

    bonjour!
    Comme cet article me parle…
    j’ai des hanches et une taille, donc soit je mets un jean taille basse taille 40 et il baille à un moment donné, soit je mets un jean taille « haute », taille 38 et je suis heureuse!
    donc entièrement d’accord avec les proportions !

  • Répondre anacoluthe 8 juillet 2011 at 18 h 51 min

    @sosso : ah oui, ça m’est arrivé le coup des tailles différentes selon l’endroit où ça se positionne !
    Retour de la taille haute hautement souhaitée par toutes, donc !

  • Répondre Blogueuse égarée 25 juillet 2011 at 9 h 36 min

    Comment ce post avait-il pu m’échapper ? Ca fait longtemps que j’achète mes pantalons en regardant mes fesses, j’ai appris ça je devais avoir 13 ans.
    Mais oui, les taille basse font du bide aux minettes taille 34 ! Alors à moi… Ousque tu l’as acheté ton jeans magique, là, il m’en FAUT un ?

  • Répondre anacoluthe 29 juillet 2011 at 12 h 17 min

    @blogueuse égarée : oups, réponse tardive à demande pressante, sorry ! Je les ai trouvé aux 3 Suisses !

  • Répondre Jean qui rit & Jean qui chauffe | la vie est une anacoluthe 1 mars 2013 at 16 h 23 min

    […] promesse de ce joli jean-jean, c’était tout simplement : de jolies fesses ! J’en avais déjà parlé, parce que j’avais déjà craqué sur un jean Salsa push up, mais c’était un droit. Alors que […]

  • Laisser un commentaire