Maman

Train arrière

20 juin 2011

Il y a 10 ans, j’avais des principes éducatifs et pas d’enfants, ou si peu : un petit paquet de quelques mois tellement facile à transporter que prendre le train avec lui n’était qu’une formalité, si tant est qu’on ait trois bras, un pour le Maxi Cosi et deux pour les valises.

Pour le reste, rien à signaler : téter, dormir, sourire étaient ses seules activités déclarées, pas que quoi affoler les foules de voyageurs à mes côtés.

Hier, assise dans le TGV, je me voyais en miroir, en miroir du passé : de l’autre côté du couloir, une jeune mère et son bébé, sage comme une image d’Epinal, les yeux rivés sur les livres que sa Maman Plus Que Parfaite passa les 4H18 de trajet à lui lire avec patience et longueur de temps.

« TOUT SE JOUE AVANT 6 MOIS » aurait presque pu s’inscrire en lettres d’or au-dessus de ce tableau idyllique de la mère à l’enfant…

En face, de l’autre côté de la scène du couloir, deux enfants de 10 et 6 ans passèrent les 4H18 de trajet les yeux rivés alternativement sur leur Nintendo DS et leur lecteur DVD, en s’empiffrant alternativement de paquet de gâteaux et de paquet de bonbons…

Pendant ce temps, leur mère – moi – savourait cette scène idyllique : deux enfants muets comme des images, lui laissant le loisir de faire ce que tout être humain normalement constitué rêve de faire dans le train, rien.

Rêvasser, lire, sommeiller, sans devoir solutionner toutes les 12 secondes et demie le conflit israélo-palestinien déclenché entre les fauteuils 94 et 96 de la voiture 8 du TGV 8913.

8 ans de « pipi maman », de « je m’embête », de « on arrive quand » et de « c’est pas moi qu’a commencé », ça vous lamine radicalement tous les principes éducatifs.

Mais en même temps, sans principe éducatifs, la vie est sacrément plus chamallow les amis !

Merveilleux tableau du merveilleux bonheur familial accroché dans mon merveilleux salon...

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

15 Commentaires

  • Répondre La Mère Joie 20 juin 2011 at 18 h 05 min

    Je sais pas si c’est ton billet mais j’ai une montée de lait ! 😀

  • Répondre anacoluthe 20 juin 2011 at 18 h 13 min

    @La Mère Joie : j’espère au moins que tu nourris le Petit Poilu tout en lisant des livres ludo-éducatifs au Grognard (et en préparant une soupe de légumes pour le dîner).
    Même pas ?! Pffffff….

  • Répondre l'expat de biarritz 20 juin 2011 at 18 h 21 min

    Chaque année, pour noël, nous traversons la France en voiture afin fêter ça en famille. Les 4 premières années nous avons vécu un calvaire (faim, pipi, c’est quand qu’on arrive ?, et c’est long ? ) avec une petite fille QUI NE DORT JAMAIS en voiture, ou alors 20mm sur 9h30 de trajet… et de préférence les 20 DERNIÈRES minutes.

    Et puis nous avons découvert le lecteur DVD ! Notre vie a changé.

    Alors, oui, depuis ma fille s’enquille 9h de dessins animés non stop (avec le casque – et en plus maintenant elle sait changer de DVD toute seule).
    Et comme mon homme aime conduire, j’ai largement le temps de lire au moins deux bouquins. Joie, non ?

    Et pire encore, l’an dernier elle a eu une nintendo DS pour noël, mais « le père noël » la lui a apportée lors de la fête noël de l’entreprise, un peu avant les vacances, comme ça elle l’avait pour la route ! Judicieux, non ?

    Je trouve que c’est un principe d’éducation tout à fait défendable si l’on considère que, du coup, on n’a plus envie de leur taper dessus.

  • Répondre anacoluthe 20 juin 2011 at 18 h 28 min

    @l’expat : je me reconnais tout à fait dans le premier paragraphe, j’ai les mêmes (et ça vaut aussi en avion, 12H de vol DE NUIT, 20 mn de légère somnolence avant l’atterrissage !) et je te bénis pour le dernier paragraphe : sous cet angle, t’as raison, on peut même dire qu’on fait bien notre job de parents !

  • Répondre Camille 20 juin 2011 at 23 h 34 min

    C’est rigolo, j’ai déjà vécu ça… du côté monstre, evidémment.
    Quand année quand j’habitais à Madrid on allait voir mes grands parents à Lyon. Madrid-Lyon, environ 14h de route.
    Au bout de 5 ans de trajet (2 fois par an), mes parents ont compris : la veille du départ, on est tous allés au supermarché choisir des bonbons, des gâteaux, des livres, et du coca. Jamais on a été aussi adorables.

  • Répondre Camille 20 juin 2011 at 23 h 34 min

    (l’année d’après, on a déménagé, c’est con, j’avais bien aimé ce trajet, moi.)

  • Répondre bergamote 21 juin 2011 at 8 h 50 min

    J’ai encore un cas complètement différent à soumettre (c’est grave Docteur?) Les Mini Berga me laminent mes principes éducatifs aussi mais à la MAISON. Ouiparce qu’une grande maison avec chambres jardin et tout le tralala, ça va pas! Elles s’ennuient (les pauvres!) et finissent à regarder des trucs débiles à la télé. Par contre dès qu’il s’agit de monter dans une voiture halléluia, tout baigne! La grande supporte le trajet Landes-Florence soit 14 h de route sans broncher! Trop heureuse de sortir de chez elle!!!

  • Répondre anacoluthe 21 juin 2011 at 18 h 15 min

    @Camille : 14h de train (14H !!) et la seule échappatoire, c’est d’offrir DES LIVRES à ses enfants ! Y’a pas, parents avant l’ère 2.0 et TGV and co, c’était quand même un sacerdoce incroyable…

  • Répondre anacoluthe 21 juin 2011 at 18 h 19 min

    @bergamote : Bien, alors mon diagnostic serait le suivant : regarder des trucs débiles à la télé, c’est tout à fait dans la norme des êtres humains âgés de 5 à 20 ans, donc aucune inquiétude à se faire sur la période « à la maison ».
    En revanche, ne pas s’ennuyer en voiture, nous avons là affaire à des specimen très rares, à examiner de toute urgence !!

  • Répondre sabine 21 juin 2011 at 19 h 04 min

    Les gosses étaient drogués! (je ne vois que ça)

  • Répondre bergamote 21 juin 2011 at 23 h 29 min

    Je peux te les envoyer pour deux mois de vacances, si tu veux…… elles dépriment déjà à l’idée de ne plus aller à l’école. Ahh, ça promet!

  • Répondre anacoluthe 22 juin 2011 at 8 h 55 min

    @Sabine : mes gosses étaient drogués, ou bien le bébé trop sage pour que ce soit normal ?!

  • Répondre anacoluthe 22 juin 2011 at 8 h 56 min

    @bergamote : « elles dépriment de ne plus aller à l’école » : ouh là, le cas est plus sévère que je ne pensais !

  • Répondre lechatquidortàcôtédemoi 26 juin 2011 at 16 h 54 min

    moi aussi, pour le moment je m’identifie davantage aux mini-monstres qui demandent « quand est-ce on arriiiive… »
    le truc pour nous occuper, ma frangine et moi, pendant les longues heures de voitures, c’était les cassettes (oui, pas encore les CD!): on écoutait les « contes de la rue Broca » et autres histoires de Buldo poisson malin ou La potion magique de Georges Bouillon. En boucle. L’abnégation parentale est admirable.
    NB: éviter aujourd’hui tout trajet en train passant par Marne la vallée-Chessy : on rencontre des gosses surexcités déguisés en Mickey ou en princesse et des parents hagards et éreintés..

  • Répondre anacoluthe 26 juin 2011 at 22 h 44 min

    @lechatquidortàcôtédemoi : les contes de la rue Broca, Pierre Gripari, c’était super, ça ! Bon, 30 fois de suite, je dis pas… En même temps, quand on devient soi-même parents, on réalise que ce n’est pas tant de l’abnégation que « tout plutôt que les disputes ! »

  • Répondre à sabine Annuler Répondre