Beauté Mode & Beauté

OPI, le bowling et moi*

10 avril 2011

L’autre jour, alors que je manucurais soigneusement mes ongles avec mon nouveau vernis OPI « You don’t know Jacques ! », j’ai soudain pris conscience que sa délicate nuance marron grisée serait absolument parfaite avec la teinte de ma boule de bowling de prédilection, cette partenaire d’exception qui me permet d’atteindre un taux de strike et de spare rarement égalé au nord de Paris : j’ai nommé, la boule Brunswick 9 kg rose fluo.

Comme quoi, on peut rester femme en pratiquant un sport de bourrin, me félicitais-je intérieurement quelques heures plus tard, en foulant la piste de la boîte de night-bowling située non loin de chez moi, en Belgique.

Oui, nous autres, gens du Nord, dès qu’on veut faire un truc honteux à l’abri des regards, hop, ni vu-ni connu, on passe la frontière.

Boire le maximum de bières avec un minimum de budget ? Youpla, on va se mettre minable rue de la soif à Courtrai ! Faire semblant de danser mais surtout mater des filles à walpé ? C’est show-chaud illico, grâce aux boîtes de nuit entre Courtrai et Tournai !

Se la jouer roi du bowling du samedi soir, tout en se déhanchant sur des rythmes aussi élaborés que boum-boum-tchaka-tchak-boum? Ouéé, on va striker au bowling-boîte de nuit de Mouscron !

"You don't know Jacques ?" "-No, but I know Brunswick !"

Malheureusement, une fois la partie engagée, force fut de constater que la couleur de mon vernis OPI n’était pas du tout, mais pas du tout, accordée au rose fluo de ma boule de 9 kg…

Pire, je dus même admettre qu’insérer mes doigts de façon répétée dans l’orifice des boules de bowling (phrase torride) provoquait de petits éclats sur mes ongles fraîchement manucurés.

Brrr, il me faudrait donc affronter au plus vite la phase honnie du dissolvant…

Que nenni ! Je me souvins soudain qu’en plus du « You don’t know Jacques », je venais de faire l’acquisition du Bain dissolvant express magique de Séphora.

Le soir même, en trempant mes doigts dans ce pot et son éponge imprégnée de dissolvant, je pus ôter le vernis craquelé, et ce en quelques secondes seulement.

« Dire que je n’aurais jamais découvert cette fabuleuse invention sans ce billet lu sur un blog beauté » songeai-je « Serait-ce donc ça, ce Saint Graal de l’intelligence collective dont nous parlaient nos profs à longueur de cours ?! »

L’intelligence collective, c’est un concept que j’ai découvert il y a quelques années, lorsque j’ai fait mon DESS « Devenir les rois de l’Internet  mondial ».

C’était au temps béni où l’on croyait que le wilde web allait changer le world, et que les individus allaient développer des capacités cognitives supérieures grâce à leurs multiples interactions sur la toile…

Eh bien voilà, maintenant que le web s’est démocratisé, entre les buzz sur les vidéos de chaton mélomane, les groupes Facebook « Ceu ki déteste le proff de Math » et les billets de blog beauté, je pense qu’on peut légitimement dire que, a y’est, l’intelligence collective est devenue réalité…

* L’autre truc trop bien que j’ai appris pendant mon DESS « Roi du Monde », c’est de bien travailler mon Search Engine Optimization… « OPI » et « Bowling » en co-occurrence, je crois qu’on tient du lourd, en requête de mots-clés, là…

C'est magique, certes, mais surtout c'est collectivement intelligent !

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

14 Commentaires

  • Répondre bergamote 10 avril 2011 at 21 h 19 min

    Il faut que je m’équipe en vernis et auto dissolvant pour participer à l’intelligence collective!!!

    Perso, j’avais opté pour un DEA « Comment devenir des juristes, rois du pipeau? » mais j’ai préféré partir m’entraîner pour le triathlon….. Aucun regret!!!

  • Répondre Camille 11 avril 2011 at 8 h 33 min

    You’re amazing, even if you don’t know Jacques.
    mais si Jacques est célibataire, il m’interesse.

  • Répondre Blogueuse égarée 11 avril 2011 at 11 h 25 min

    J’utilise, je connais depuis qu’ils l’ont sorti. Avant, ça existait chez Monoprix, mais ils l’ont arrêté. J’étais désespérée, et puis Séphora a repris.
    Un jour, faut que je fasse une chronique vernis à ongles, car je suis une grave spécialiste. Ça va en étonner certains qui me prennent pour une sorte de webintello.

  • Répondre anacoluthe 11 avril 2011 at 12 h 02 min

    @bergamote : quand on a été comme toi championne de triathlon, enchaîner manucure et bowling, c’est une promenade de santé !

  • Répondre anacoluthe 11 avril 2011 at 12 h 04 min

    @Camille : là, tout de suite, j’ai en tête les langoureux « jacques, Jacques, Jacques… – Oui, c’est moi qu’on appelle ? » à la fin de la chanson du lion de Jacques Brel… mais j’imagine que c’est pas ton idéal de Jacques comme Jules, non ?

    Je me renseigne et si c’est le cas, je lui montre la photo de toi en robe blanche et headband, il va craquer !

  • Répondre anacoluthe 11 avril 2011 at 12 h 05 min

    @Blogueuse égarée : écoute, si ça te fait vraiment plaisir, je m’engage dès aujourd’hui à arrêter de te prendre pour une webintello et à te considérer comme une blogueuse beauté (tout de suite, on comprend mieux pourquoi ton homme a décidé de te tuer !)

  • Répondre Colombe Linotte 12 avril 2011 at 9 h 58 min

    boum-boum-tchaka-tchak-boum, c’est un remix de tchak-tchaka-boum-tchak, non ?

  • Répondre anacoluthe 12 avril 2011 at 15 h 27 min

    @Colombe Linotte : exactement, c’est ça ! Tu connais ce morceau ?

  • Répondre Cilaïne 12 avril 2011 at 15 h 42 min

    Je survalide ce concept d’intelligence collective grâce au web 2.0 !
    Sinon, comment expliquer que je me nourrisse (entre-autres, hein, faut pas abuser) de graines germées, que je millefeuillise la face, que porte un bracelet AA….
    Enfin en y réflechissant bien, c’est quand-même une intelligence consumériste collective, non ? (sans aucune critique de ma part, ça ne me dérange pas plus que ça….)
    Je rêverai d’un bowling comme ça.
    A Paris les bowling ça craint du boudin

  • Répondre anacoluthe 12 avril 2011 at 18 h 34 min

    @Cilaïne : en fait, moi je vois ça comme un gigantesque open space, tu sais quand tu lances à la cantonade « hé, vous n’auriez pas une bonne recette de soupe au pistou/une idée de cadeau pour ma belle-mère/un plan pour des vêtements enfants ? »
    Mais de là à ré-inventer le monde, je ne suis pas sûre que ça soit encore ça… !

    Mais nos bowling craignent aussi du boudin ici, mais la différence, je pense, c’est qu’on s’en fout un peu, de craindre du boudin, par ici, tant qu’on se marre (on est quand même la région du Carnaval de Dunkerque, la preuve chaque année renouvelée que le ridicule ne tue pas !)

  • Répondre la frangine 14 avril 2011 at 12 h 50 min

    Of course I know Jacques. I bought it last year in July before flying back to Nepal. Comme quoi, c’est pas toujours les memes qui sont a la page 😉
    PS: tu crois que les spammeur ils refusent de cocher la case?

  • Répondre anacoluthe 14 avril 2011 at 14 h 32 min

    @la frangine : sérieusement ?! Jveux une preuve, une photo, quelque chose !

    PS : les spammeurs sont le + souvent des ROBOTS spammeurs, donc, on est peinards… enfin, jusqu’au jour où ils apprendront à lire, ces pourris !

  • Répondre electromenagere 15 avril 2011 at 13 h 14 min

    Mais P&!%! c’est qui ce Jacques ? Et donc pourquoi l’intelligence collective n’est pas arrivée jusqu’à moi ?

  • Répondre anacoluthe 17 avril 2011 at 22 h 31 min

    @electromenagere : Jacques a dit ? jacques Attali, chais pas…

    (parce que tu es déjà très intelligente toute seule, I guess !)

  • Laisser un commentaire