Tourisme & Sorties

Futur antérieur

18 mai 2010

Bruxelles, c’est plus loin qu’il n’y paraît.

C’est à une heure d’ici seulement, et pourtant, j’y ai fait un voyage de plus de soixante ans. Voire cent vingt, en comptant bien.

Parce que monter en haut de l’Atomium de Bruxelles, construit pour l’Exposition Universelle de 1958, c’est avoir l’impression de retrouver ce qui fut le futur – notre temps d’aujourd’hui –  au temps où Marilyn vivait.

Un futur radieux, métal étincelant, sourires Email Diamant, universel atome.

Si toi aussi tu veux monter dans cette machine à voyager dans le temps, je te conseille de ne pas faire les choses à moitié : tout en haut là-haut, il y a un restaurant panora-chic.

Sois sage ô visiteur, et réserve bien longtemps avant que d’y aller.

La chance du débutant, arriver innocent à 11H30 et dénicher presto une table pour quatre, ça n’arrive jamais.

Enfin il est vrai que – merci ! – ça s’est produit ce vendredi, mais d’après nos informateurs restaurateurs, ça n’arrive jamais-jamais.

Et on comprend pourquoi, quand – surplombant la ville toute de verte vêtue – dans cette rotonde futuro mais rétro, on déguste quelques spécialités locales à se damner, comme ce homard rôti à la coriandre (comment ça, le homard n’est pas une spécialité belge ?!)

Pour te donner une idée, le menu enfant, c’est velouté d’asperge qu’on n’a même pas réussi à leur chiper tellement les Monstres ont aimé, penne aux filets de poulet sauce pesto, et glaces au lait home made, qui en deux coups de cuillères volées ont ridiculisé les quelques 798 glaces que j’avais précédemment ingurgité au cours des 15 dernières années.

Qui plus est, avant de déjeuner, tu seras personnellement accueilli par un maître d’hôtel au pied de l’Atomium, puis conduit sans tarder (et sans attendre 20 mn comme le triste touriste) aux portes de l’ascenseur, et finalement propulsé en moins de 23 secondes à 102 mètres du sol.

Et sache enfin, intrépide voyageur du temps, que si toi aussi tu veux explorer le futur antérieur en première classe, il ne t’en coûtera que 30 euros le plat et le dessert.

Ça, on ne connaissait pas encore l’inflation dans les fifties…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

6 Commentaires

  • Répondre Camille 18 mai 2010 at 13 h 02 min

    mazette, ma qué c’est youli, cet endroit!

  • Répondre anacoluthe 18 mai 2010 at 16 h 06 min

    @Camille : n’est-ce pas que c’est youli ?!

  • Répondre Cilaïne 18 mai 2010 at 23 h 12 min

    Quel chouette bon plan !
    Je le note pour ma prochaine virée dans cette ville que j’adore

  • Répondre anacoluthe 19 mai 2010 at 11 h 01 min

    @Cilaïne : contente que ça te plaise ! Mais n’oublie pas de réserver, donc !

  • Répondre la femme des steppes 8 juin 2010 at 0 h 14 min

    L’atomium, c’est géant. Nous y sommes allés l’année dernière et franchement, j’ai trouvé cette visite extrèmement plaisante. Il faut dire que tout le côté années 50 est tellement chic, du futurisme du passé…
    Par contre, nous n’avons pas testé le restaurant, pauv’ débiles que nous sommes ! Ce sera pour la prochaine fois 😉

  • Répondre anacoluthe 8 juin 2010 at 9 h 44 min

    @la femme des steppes : oui, c’est ça, c’est très chic… et très émouvant aussi, de voir la sorte de naïveté avec laquelle on envisageait le futur, à l’époque. Finalement, ça dit beaucoup sur une époque, que de regarder comment les gens s’imaginaient leur futur.
    (le restau, franchement, je ne le connaissais pas avant d’y aller, je crois que c’est plus un truc pour les bruxellois que pour les touristes)

  • Laisser un commentaire