Beauté

Mon parfum fait maison avec la concrète « Ambre Sultan »

12 décembre 2016

 

parfumIl y a quelque chose de tellement magique et mystérieux dans l’art du parfum, qu’on a du mal à s’imaginer qu’il est pourtant si facile d’en fabriquer soi-même, en 1 minute, à la maison.

Le plus long dans cette histoire, c’est finalement de déterminer sa fragrance préférée, et de commander les ingrédients.

Pour ce qui est de la fragrance préférée, je n’ai pas eu à chercher bien loin : Ambre Sultan, de Serge Lutens, ne quitte plus ma peau depuis quelques années.

J’ai donc cherché sur internet quelles note de fond, cœur et tête composaient Ambre Sultan, et j’ai commandé les huiles essentielles correspondantes.

Pour la recette, j’ai opté pour une concrète : la concrète se présente sous forme d’une petite boîte contenant un baume solide parfumé, qu’on applique sur les zones chaudes du corps, la base de la nuque, les poignets, l’arrière des genoux… et à vous de tester d’autres zones !

Le premier avantage c’est qu’on peut facilement la transporter, et le deuxième, c’est qu’elle ne contient aucun alcool, ce qui remet d’ailleurs à la mode cette formulation pourtant millénaire, l’huile et les baumes étant les bases de parfum depuis les Egyptiens jusqu’à la Renaissance, époque où l’on a perfectionné la distillation grâce à l’invention de l’alambic, ce qui a permis de développer les parfums à base d’alcool.

C’est d’ailleurs peut-être cette longue histoire qui me séduit dans la concrète, cette impression de reproduire un geste ancestral, parfaitement superflu, et pourtant inscrit dans l’humanité depuis des millénaires. J’aime aussi cette idée de parfum intime, à même la peau, qui se devine discrètement sous la chaleur de l’épiderme.

J’ai trouvé les proportions dans la newsletter de Julien Kaibeck, spécialiste es slow cosmétique. Vous y trouverez d’ailleurs des suggestions d’associations d’huiles essentielles.

Pour un petit pot de 10 ml en alu (acheté sur Aroma-zone), il faut :
> 1 cuillère à café de beurre de karité
> 1 cuillère à café d’huile d’amande douce
> ½ cuillère à café de cire d’abeille
(perso, j’ai rajouté une goutte d’huile de germe de blé car elle contient de la vitamine E, conservateur naturel pour les bases huileuses)

On fait fondre le tout au bain marie, et à cette base, on rajoute les huiles essentielles, qui vont constituer le parfum en lui-même, et quel parfum : pour ma part, j’ai beaucoup de mal (depuis ma grossesse où je ne les supportais carrément plus) avec les odeurs chimiques, alors que les huiles essentielles me procurent immédiatement un bien-être physiologique, comme si ça rentrait en résonnance avec mon cerveau !

(Mais bon, comme d’hab’, on fait gaffe avec les huiles essentielles, interdites pendant la grossesse et pour les enfants !)

Voilà ce que j’ai trouvé comme huiles essentielles pour reproduire la composition d’Ambre Sultan de Serge Lutens :
> Notes de fond : santal, patchouli, benjoin, baume Tolu
> Notes de cœur : myrthe, angélique (attention, photosensibilisante : du coup, soit vous ne la mettez pas, soit si vous la mettez, n’exposez pas les parties « parfumées » au soleil)
> Notes de tête : coriandre, feuille laurier

Julien Kaibeck conseille d’utiliser 6 gouttes pour les notes de fond, 6 pour le cœur, et 6 pour la tête. Du coup, j’ai mis 3 gouttes de chaque pour tête et cœur… et j’ai fait comme j’ai pu pour caser les 4 notes de fond dans 6 gouttes !

Le résultat est assez bluffant, très proche de l’original…

Je valide l’idée du parfum concrète fait maison, et pourquoi pas comme cadeau de Noël home made !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

Pas de commentaires

Laisser un commentaire