Maman Mode

La petite couturière

10 novembre 2016

couture

Faire ou ne pas faire, telle est souvent la question que nous nous posons avec notre deuxième fille.

Faut-il ou non insister, la pousser à s’inscrire à des activités extra-scolaires, alors que si souvent, au dernier moment, elle lâchera avant d’enfiler son manteau « Oh et puis non, je n’ai plus envie finalement… » ?

Ceci n’est pas le fait d’une enfant pourrie-gâtée, mais l’une des manifestations si particulières – le découragement devant une difficulté perçue comme amplifiée – de son trouble.

La tentation du parent, après plusieurs tentatives avortées, c’est bien évidemment de tout laisser tomber et de s’en remettre à la télé pour occuper les longues journées de congés. Et puis, et puis… il y a pourtant cette fierté quand elle a surmonté l’effroi d’un instant, d’avoir accompli, d’avoir progressé.

Alors, pendant les vacances de la Toussaint, j’ai dit banco, je t’inscris à ce stage de couture à La Manufacture à Roubaix. Bien m’en a pris.

Je savais que ma fille adorait créer, qu’elle était capable de remplir des feuilles et des cahiers de ses collections dessinées. Je savais qu’elle rêvait de pouvoir concrétiser, découper tissus et rubans, manier les aiguilles, les machines.

Mais je n’imaginais pas qu’elle réussirait à aller au bout du projet proposé – un sac à dos doublé. Mais grâce à l’animatrice d’une zenitude absolue – je rêverais de l’inviter chez moi les soirs de grand stress ! – ma bichounette a adoré, tout au long des 4 jours, et était même prête bien avant l’heure, sans aucun raloutage pour enfiler son manteau.

Et à observer son sourire devant le résultat, je me dis que oui, il fallait oser ne pas se décourager.

(Et accessoirement, je suis bluffée par son choix de tissus, j’adore l’audacieuse doublure jaune avec cet imprimé.)

couture-sac

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

6 Commentaires

  • Répondre ellea40ans-Stéphanie 10 novembre 2016 at 14 h 08 min

    Bravo à elle il est magnifique ce sac et les couleurs sont superbes. J’aimerai bien en faire un stage comme ca moi aussi 😉 Bonne journée

  • Répondre Zéphine 11 novembre 2016 at 2 h 57 min

    La couture est un des meilleurs exutoire que j’ai pu trouver jusqu’à présent (ça et le sport: la boxe pour me défouler, la nage pour me zenifier).

    Il y a quelque chose de magique dans le fait de manipuler des matières douces, de transformer une surface plane mais mouvante en un objet 3D, quelque chose de concrêt.
    C’est un passe temps qui implique du calme et de la patience comme pour le tricot, mais qui je trouve offre plus de diversité que ce dernier, puisqu’il faut réfléchir au projet, choisir les tissus, recopier et découper le patron, le reporter sur le tissu, bien appréhender en avance les étapes de montage, etc.

    Bref, je suis contente que ta fille si spéciale (snas aucun jugement péjoratif derrière ce terme!) ai apprécier la couture, et je ne peux que l’encourager à persévérer. C’est un excellent moyen de prendre confiance en soi (dire fièrement « c’est moi qui l’ai fait » est le meilleur booster d’ego que je connaisse) et de développer sa créativité.

  • Répondre nesto 16 novembre 2016 at 0 h 05 min

    super joli effectivement 😉 est-ce qu’elle a envie de continuer la couture? jamais allée à la manufacture de Roubaix, la honte!

  • Répondre Amiral Dourakine 16 novembre 2016 at 0 h 15 min

    Quand Amiral nécessitera pelisse nouvelle pour affronter loups et froid dans Taïga, Amiral s’adresser petite fille lui. Quand pelisse prête, Amiral féliciter petite couturière gentille , et donner elle chocolat énormément. Puis aller dans froid Taïga et rire et boire vodka beaucoup, parce que Amiral content pelisse donnée petite fille.

  • Répondre MissBrownie 18 novembre 2016 at 14 h 59 min

    Bravo ! Il est superbe son sac à dos !

  • Répondre Chris 24 novembre 2016 at 12 h 08 min

    Bravo à elle ! Ca claque, ça pète, c’est gai ! elle a un goût sûr et très affirmé.

  • Laisser un commentaire