Culture Vu !

Nés quelque part, expo à vivre… jusqu’au 30 octobre !

23 octobre 2016

ne-nigeriaL’autre jour, j’ai sauvé le monde.

Vous ne me croyez pas ? Ca m’a pris une heure dix et c’était à la Condition Publique à Roubaix. Vous ne me croyez toujours pas ?

Bon, je n’ai pas tout à fait sauvé le monde entier, mais j’ai vraiment simplifié la vie de millions de personnes qui habitent à Lagos, la plus grande ville du Nigéria. Ca faisait des années que mes compatriotes vivaient au milieu des ordures, dans cette ville où bien des ruelles sont trop étroites pour les camions-poubelles alors que la croissance démographique explose. Des années que ces déchets accumulés au sol provoquaient puanteur et maladies.

Alors je me suis dit, après mes études aux Etats-Unis : et si je montais une entreprise de recyclage des déchets ? Je les ferais collecter par les habitants eux-mêmes, en touc-touc, en échange de points pour téléphoner ou d’appareils ménagers, et je gagnerais ma vie en valorisant ces déchets : gagnant-gagnant !

Quand je dis « je », c’est parce que je l’ai vraiment « vécu » cette histoire, grâce au dispositif immersif et participatif très spécial de l’expo-spectacle « Nés quelque part », pendant laquelle le visiteur est invité à jouer le rôle d’un personnage précis, face à des comédiens qui l’embarquent dans une histoire, à travers plusieurs décors.

Le résultat est étonnant : on se sent réellement impliqué dans ces récits du bout du monde. Impliqué donc dans des problématiques concrètes – basées sur des expériences réelles – de développement durable, environnemental, économique et social, ce qui n’était pas gagné a priori vu l’aridité du sujet !

Et là, magique, on comprend, on apprend, on voit les résultats, et on ressort avec le sentiment que demain est possible : dispositif validé sur les collégiens qui visitaient l’expo le même jour que moi, apathiques au début, ils se sont pris au jeu et répondaient avec enthousiasme aux questions des comédiens !

Seule frustration : on ne vit qu’une seule des sept histoires – une par pays – de l’expo-spectacle (j’y suis retournée depuis, d’ailleurs, pour en vivre une 2ème, en Colombie cette fois !)

Vous l’aurez compris, mon conseil : courez vite « vivre » Nés quelque part avant Dimanche 30 octobre, à La Condition Publique.

** Expo itinérante, ne la ratez pas si elle passe dans votre ville ! **

Mon 2ème personnage, lors de ma 2ème visite...

Mon 2ème personnage, lors de ma 2ème visite…

Beau symbole à la fin : chacun s'échange les graines d'espoir reçues dans son "pays"...

Beau symbole à la fin : chacun s’échange les graines d’espoir reçues dans son « pays »…

"Bonjour, je suis Mme Bilikiss et j'ai sauvé le monde à Nés quelque part" !

« Bonjour, je suis Mme Bilikiss et j’ai sauvé le monde à Nés quelque part » !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

Pas de commentaires

Laisser un commentaire