Beauté

Je débute en cosmétique home made (Guide à télécharger)

29 septembre 2015

guide-cosmeto

S’adresser aux bras-cassés du home-made, décidément, je crois que j’ai trouvé mon positionnement marketing     😉

Plus sérieusement, derrière ce côté « ultra-fastoche » se cache le principe de la slow-cosmétique, qui me parle de plus en plus : revenir à l’essentiel, quelques recettes seulement, et avec un nombre d’ingrédients restreints, utilisables dans plusieurs tambouilles.

Cette slow-cosmétique-home-made, c’est pour moi l’aboutissement d’un long cheminement, depuis l’achat de produits bio du commerce jusqu’à la tambouille no-poo, en passant par de (trop) nombreux essais de cosmétique home-made, dont la moitié de ratés… et de jetés !

Du coup, j’en étais presque arrivée à me dire, comme Mini dans son billet, que la cosmétique home-made ne me convenait finalement pas.

Et puis, après un long cheminement, j’ai rejoint la félicité de la simplicité, car la route est longue jusqu’à l’essentiel, Petit Patawan !

Dans ma grande magnanimité, je te livre donc l’aboutissement de mes égarements : le Guide Ultime de la slow cosmétique home made, comprenant 7 recettes essentielles, fastoches et inratables :

  •  « Mets de l’huile ! », démaquillant yeux et visage
  • « Fais-toi mousser », mousse nettoyante visage
  • « Non mais aloé-quoi ? », crème hydratante visage
  • « Mon petit coco », dentifrice… pour les dents !!
  • « La crème de la chantilly », mousse hydratante corps
  • « Belles aisselles ! », déodorant solide
  • « Shower Power ! », gel douche douceur

(Les 3 premiers produits te permettront accessoirement de faire ton millefeuille ou layering en version slow et home made.)

Dans ce guide, j’ai donc privilégié des recettes avec un minimum d’ingrédients, et surtout ne nécessitant pas de préparation compliquée : pas de phase 1 et phase 2, par exemple, les grands classiques lorsqu’on veut faire des « crèmes », et qui sont difficiles à maîtriser…

J’espère que ça vous plaira et vous aidera, parce que ça m’a quand même pris pas mal de temps pour mettre tout ça en forme, les gars !!

Hep ! J’aimerais faire un volume 2 sur les produits ménagers home made et « slow ». Stay tuned !

 > Télécharger le Pdf du guide :

anacoluthe-cosmeto

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

8 Commentaires

  • Répondre Zéphine 29 septembre 2015 at 10 h 09 min

    Téléchargé, mais pas encore lu…
    j’approuve l’idée du « less is (much) more » en cosmétique, et je pousse le bouchon encore plus loin, Maurice, puisque j’utilise la même tambouille pour tout et n’importe quoi!
    Dans un mini-pot désinfecté (genre mini pot de confiotte Bonne Maman), je mets:
    – 1 à 2mm de hauteur de pot d’huile (moi j’utilise macadamia en ce moment, et qui me sert aussi de démaquillant, mais on peut varier!)
    – 15 à 20mm de de gel d’aloe-vera
    – 10mm d’hydrolat (mais comme je suis pauvre, en ce moment c’est juste de l’eau)
    On ferme, on secoue-secoue-secoue bien fort, et TADAM! On obtient un gel hydratant frais et fondant, qui prends un peu de temps à pénétrer mais qui n’est pas gras du tout.
    Pas de conservateurs, parce que c’est des quantités minuscules qui tiennent le coup une semaine (et comme j’utilise ça pour tout, ça part vite)
    Je varie les proportions d’huile et d’aloe-vera en fonction de ce dont ma peau à besoin.

    J’appel ça ma « potion magique », et je l’utilise en crème de nuit/jour/corps, en contour de l’oeil, en soin sur cheveux humides,…
    En cas de brûlures (coup de soleil ou brûlures domestiques légères), j’ajoute 1 goutte d’he de menthe pour l’effet frais, et j’applique en couche épaisse. Ça fait des miracles!

    Pour le déo, je n’ai pas encore été voir quel est ta recette, mais là aussi je fais du « less is more » : un frottage des aisselles humides (en sortant de la douche donc) avec du bicar extra-fin, et je n’ai plus aucunes odeurs! Je le supporte très bien, mais je sais que c’est trop agressif pour certain(e)s…

    Mais la raison principale pour laquelle j’ai téléchargé ton guide, c’est pour le dentifrice! Marre des trucs chimiques, mais je n’ai pas encore trouvé de solution bio/homemade qui me convienne, donc je suis curieuse de tester ta méthode

  • Répondre Bertille 29 septembre 2015 at 10 h 26 min

    Merci pour ces idées fort chouettes ! J’avais plus ou moins laissé tomber les cosmétiques maison, j’ai bien envie de m’y remettre ! Je vais potasser tout ça !

  • Répondre anacoluthe 29 septembre 2015 at 10 h 27 min

    Zéphine : t’as déjà l’HE de menthe pour le dentifrice, et si tu as aussi de l’huile de coco, ben c’est bon, t’as tout !! Si tu n’en as pas déjà, je pense que l’huile de coco (qui se présente sous forme solide jusqu’à 25°C, sinon on la conserve au frigo c’est mieux) ça te conviendrait, car ça sert en dentifrice, en déo, en hydratant corps, en hydratant pointes sèches, pour la bouche aussi… THE multi-usages !

    Chouette ta potion magique, c’est à peu près pareil que mon hydratant visage, sauf que je ne mets pas d’hydrolat, moi… J’imagine que tu la conserves au frigo, non ?

    Pour les brûlures, une astuce testée et approuvée aussi, mettre dessus de l’extrait de pépins de pamplemousse (j’imagine que tu connais l’extrait de pépins de pamplemousse, si non, c’est très multi-usages aussi, conservateur, anti-brûlure et ça soigne plein de petits trucs genre rhume, mal de gorge, états grippaux, gastro…)

  • Répondre anacoluthe 29 septembre 2015 at 10 h 29 min

    @Bertille : j’espère que ça te plaira ! Rien de bien révolutionnaire, mais vraiment pour moi l’idée de rendre ça « accessible » avec des recettes simples, sans trop d’ingrédients, et sous format mini-guide pour qu’on puisse l’imprimer et que là-aussi ça soit simple d’accès !

  • Répondre Zéphine 30 septembre 2015 at 2 h 37 min

    Pour ma potion magique, même pas je la conserve au frigo! Et pire, je l’ai déjà trimballée avec moi lors de voyage dans les tropiques 😀
    Le truc, c’est que j’en fais de mini-mini portions, quite à en refaire tous les 5jrs (ça va tellement vite, surtout que je fais ça « à l’oeil », sans rien mesurer.
    Pour la conservation, au début je mettais une gtte d’he (en plus ça parfume), mais au final j’ai abandonné, me disant que l’utilisation des he au quotidient était peut-être un peu trop coriace pour ma peau. Et comme mon aloe-vera contient des conservateurs (impossible de trouver sans dans mon pays du bout du monde), la potion magique tient facilement une semaine, voir même deux.

    L’huile de coco, faut absolument que j’en achète, ça à l’air magique! Surtout qu’ici où l’immigration asiatique est très importante, on en trouve dans tous les magasins, au rayon cuisine!
    Je suis curieuse de tester le dentifrice coco-menthe, mais j’ai peur que 1) le goût du mélange des deux soit écoeurant, 2) la sensation de gras en bouche me déplaise. Tu fais comment pour rincer?
    J’utilise parfois du bicar sur la brosse, quand je veux un peu « décaper » mes dents, mais je n’ose pas le faire au quotidient, de peur de trop agresser.

  • Répondre anacoluthe 30 septembre 2015 at 14 h 43 min

    @Zéphine : ah oui OK, y’a quand même des conservateurs dans ton aloe 😉 Bon, comme moi c’est pas très compliqué de pschitter de l’huile dans l’aloe, je préfère quand même le faire à la demande, pour éviter tout risque !

    Tu m’apprends un truc sur l’utilisation des HE comme conservateur… apparemment, d’après ce que j’ai trouvé sur internet, c’est le cas pour le tea-tree, mais beurk l’odeur dans une crème visage !!

    Pour l’huile de coco, je ne trouve pas qu’on sente vraiment le goût, en fait… L’HE de menthe, c’est plus pour la sensation de fraîcheur qu’on attend d’un brossage de dent, mais si tu sens pas les deux ensemble, zappe la menthe !

    Je sais, c’est culturellement surprenant cette histoire de se laver avec du gras… mais le gras nettoie vraiment hyper bien, surtout la coco pour les dents, elles sont toutes lisses après et plus blanches à la longue. Et ce n’est pas du tout agressif comme le bicarbonate. N’en mets pas trop pour t’habituer au départ, et tu peux aussi rincer avec de l’eau tiède si ça te dérange… enfin moi, vraiment, c’est devenu une habitude, je ne ressens pas une sensation de gras mais une sensation de propre !

  • Répondre Confidences de maman 3 novembre 2015 at 12 h 06 min

    J’en ai moi aussi fait quelques uns mais je manque de temps :-(

  • Répondre anacoluthe 5 novembre 2015 at 0 h 15 min

    @Confidences de maman : ceux que je fais et que j’ai mis dans la cahier sont assez simple, donc ça va, c’est fait en peu de temps… mais je pense que c’est aussi parce que j’ai pas mal de matières premières maintenant, ça simplifie la fabrication…

  • Laisser un commentaire