Vu !

The Island : la faim de l’histoire

27 mai 2015

theisland-m6.jpg

Sur un plan purement télévisuel, je ne suis pas sûre que The Island, la nouvelle émission de M6, soit à la hauteur de l’événement annoncé.

Le principe de ce nouveau « jeu d’aventure » : 13 hommes sans expérience de la survie sont abandonnés, seuls au monde, sur une île déserte, pendant 28 jours, avec pour tout bagage leurs habits, 2 couteaux, 2 machettes, quelques litres d’eau pour le premier jour… et 4 caméras puisque les hommes se filment entre eux.
Sur l’île, pas d’élimination entre les candidats, pas d’argent à la clé ou d’autre épreuve que celle de la survie.

Il faut dire la vérité : on s’ennuie un peu devant The Island, d’autant plus si on est biberonné à Koh Lanta, à ses épreuves d’immunité ou de confort, à ses luttes fratricides entre tribus ennemies. The Island n’est pas scénarisée par une production pour offrir le bon quota de rebondissements par épisode, et ça se sent.

Car l’unique obsession des « candidats » sur l’île est simple : manger ! Chercher de la nourriture par tous les moyens, parler de leur nourriture préférée, se partager la maigre nourriture trouvée, décrire le manque de nourriture « par le menu », se sentir affaibli et déprimé par le manque de nourriture… Voilà l’essentiel de leur préoccupation !

Et c’est là précisément que réside selon moi l’intérêt de The Island. Nous faire prendre conscience de ce qui a été la vie de l’humanité pendant des centaines de milliers d’années : la quête quotidienne et sans fin de nourriture.

Si ce besoin fondamental n’est pas satisfait – on le voit bien avec les hommes de l’île – rien d’autre ne compte, rien d’autre n’a d’importance. La vie entière est tournée vers la survie, la vie se réduit donc à « se maintenir en vie »…

On observe quel trésor d’ingéniosité les hommes vont déployer pour se nourrir par tous les moyens, inventer des outils, des techniques, pour chasser ou pêcher.

Oui, la faim a été l’aiguillon qui a poussé les hommes à inventer.

(d’où l’expression, la faim justifie les moyens ^-^).

Mais la fin de la faim a été une révolution dans l’histoire de l’humanité : quand les hommes ont inventé l’élevage et l’agriculture, ils se sont libérés de cette nécessité qui occupait toute leur journée, trouver à manger.

Ils étaient alors disponibles pour rendre possible l’avènement d’une autre ère : la civilisation, avec toutes ses inventions…

(d’où l’expression, ce n’est pas une faim en soi ^-^)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

3 Commentaires

  • Répondre MissBrownie 28 mai 2015 at 11 h 24 min

    Voilà une télé-réalité que je n’ai pas encore réussi à regarder …

  • Répondre anacoluthe 28 mai 2015 at 14 h 37 min

    @MissBrownie : le replay, le replay, le replay !
    (juste un épisode pour voir un peu, après on n’est pas obligé de tout suivre, il y a moins de suspense que dans les autres émissions story-boardés de téléréalité…)

  • Répondre Sous Une Etoile 15 juin 2015 at 22 h 20 min

    J’avoue avoir préféré The Island, moi pourtant adepte de Koh Lanta depuis la toute première saison !
    Ce que j’ai aimé dans The Island: le côté humain, l’entraide parce que les coups bas et autres trahisons de KL, j’avoue que j’en peux plus! l’image des gens que ça renvoie… Même si, oui, c’est ça la vie… Mais la vie, c’est aussi du bon dans chacun, et heureusement !

  • Laisser un commentaire