Ecrit !

L’amie d’enfance

21 juillet 2014

« Elle me fait penser à toi au même âge… » dit-elle en observant ma fille de 9 ans.

Nous au même âge, elle et moi si timides qu’il avait fallu pour oser nous parler attendre qu’elle m’invite à son anniversaire, et cette fin d’après-midi – toutes les autres parties – au fond de son jardin, dans sa cachette secrète au milieu des buissons.

C’est ce jour là je crois que nous sommes devenus meilleures amies pour la vie comme on l’est à 9 ans. Et pourtant, ce qui aurait du s’arrêter quand j’ai déménagé a duré par delà les années, tandis que nous traversions la France à presque chaque vacances pour nous voir, prolongeant jusque tard dans la nuit ces discussions commencées au milieu des buissons.

Pourquoi reste-on amies quand tout vous sépare ? Je me suis souvent posée cette question.
Et plus encore aujourd’hui – dans ce chaos qui est ma vie et où je m’étonne d’avoir des amis qui puissent être heureux de me voir alors que je me sens si peu amène – je sais que de mon côté, j’apprécie par dessus tout ce calme qui émane d’elle.

La douceur, l’harmonie des siens, si tranquilles, ensemble, réunis, et cette gentillesse qui me bouleverse, quand – comme elle l’a fait de nombreuses fois au cours de ces années – elle est là pour m’aider, sans rien demander, là et puis voilà.

Je ne suis pas très douée, je crois, en amitié, mais elle, mon amie d’enfance, elle l’est et sans même s’en douter.

friend

 

****

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

7 Commentaires

  • Répondre sophie 21 juillet 2014 at 16 h 25 min

    je n’ai eu que des amies qui m’ont choisie….très peu par ailleurs!
    ,en cause ma timidité maladive qui faisait que j’étais une grande scrutatrice et du coup mon côté bizarre faisait que j’attirais peu je pense…les quelques amies très proches étaient surtout des manipulatrices qui me faisaient tout faire…
    heureusement, depuis j’ai de vraies ami(e)s mais je reste étonnée qu’elles puissent me trouver digne d’intérêt!

  • Répondre sophie 21 juillet 2014 at 16 h 26 min

    tu as donc cette chance de l’avoir!
    bises
    sophie

  • Répondre anacoluthe 21 juillet 2014 at 17 h 22 min

    @sophie : j’étais aussi plutôt du genre timide maladive (ça s’est arrangé à l’adolescence) et du genre mono-copine, je n’aimais pas trop les groupes… mais heureusement, toutes mes copines étaient des super nanas, j’ai échappé au modèle manipulatrice qui ne devait pas être cool, j’imagine !!

  • Répondre Papillote 22 août 2014 at 17 h 05 min

    joli texte. Je suis fidèle à mes amis en général, mais pour mon amie d’enfance, nos chemins se sont séparés à la vingtaine : on avait trop changé au fil des années, on ne se comprenait plus… ça m’a beaucoup affectée.

  • Répondre anacoluthe 25 août 2014 at 10 h 39 min

    @Papillote : je pense que c’est plutôt l’exception, de garder ses amis de la petite enfance, on change tellement à cette période là, non ? Enfin, en l’occurrence, on est assez différentes, mais on est proches quand même…

  • Répondre isa-monblogdemaman 26 août 2014 at 16 h 06 min

    Ce que c’est bon de te lire. Mais ce texte là, il est vraiment trop court. Il donne envie de tourner les pages.

  • Répondre anacoluthe 28 août 2014 at 9 h 50 min

    @isa-monblogdemaman : et là j’ai un syndrome de la page blanche appliqué au commentaire, parce que je ne sais pas quoi répondre à ton com’ qui me touche beaucoup… merci !

  • Laisser un commentaire