Maman Vu !

Culture, confiture et bubble gum… L’expo Perrotin au Tri Postal à Lille !

3 décembre 2013

perles

L’illumination m’est venue en regardant… une pub pour les hypermarchés Leclerc !! (Bad karma, j’ai du faire ver de terre dans une vie précédente).

Ca disait :

‘Heureusement, il n’y a pas que le quotidien dans la vie’Espace Culturel Leclerc.

Eh bien voilà, c’est exactement ça que j’ai ressenti après avoir visité l’expo Perrotin au Tri Postal à Lille, avec Mini-Monstre en Second : heureusement, il n’y a pas que le quotidien dans la vie de parent, il n’y a pas que fais tes devoirs, mange ta soupe, brosse-toi les dents, range ta chambre.

Non, dans la vie de parent, il y a aussi transmettre ce qu’on aime, ce en quoi l’on croit.

lignes

Et dans mon cas, je réalise que transmettre le goût de l’art, c’est vital. Oh pas l’art ‘cultivé’ pour en mettre plein la vue dans les dîners, ni l’art trop compliqué et qu’il faut expliquer avant de l’apprécier…

Juste l’art qui fait du bien, qui fait que l’on se sent vivant, vraiment, et pas juste en train de reproduire les mêmes gestes jour après jour. Simplement regarder, ressentir, aimer ou détester.

Alors, c’est ce qu’on a fait : s’habiller, quitter la maison, prendre la voiture, déjeuner à Lille, et visiter l’exposition.

Un mercredi extra-ordinaire parmi les autres jours, la litanie sans fin de notre quotidien avec Mini-Monstre, si déroutant, si épuisant  – un jour peut-être j’arriverais à expliquer ce que nous vivons avec elle, heure après heure, jour après jour, ce que nous vivons et que je ne souhaite à personne de vivre…

Et en arrivant dans le grand hall désert du Tri Postal, il y a eu ce qu’on a pris comme un signe du destin, ce jeune couple à la caisse qui disait alors qu’on s’approchait : « ah, donc il nous faudrait un enfant, là tout de suite maintenant, il nous faudrait… oh, tiens, voilà l’enfant ! » se sont-ils écriés en voyant Mini-Monstre.

Quelqu’un avait donné à ces jeunes gens un billet « famille », permettant d’entrer gratuitement dans l’Expo si et seulement si on venait accompagné d’un enfant. Joie de Mini-Monstre qui par sa simple présence a offert l’entrée au jeune couple et à moi-même, famille composée pour l’occasion !

fire

Et joie ensuite pour moi, de voir ma petite fille transportée-émerveillée dès l’entrée, la voir courir des sculptures aux installations, s’attarder sur une photo, photographier un tableau, la voir danser autour d’un mobile, la voir bouche bée devant cet éléphant suspendu par la trompe, la voir avancer reculer avancer reculer devant ce tableau illusion d’optique…

Et même, même la joie de la voir avoir peur, quand elle s’est retrouvée face à face avec un cheval mort ensanglanté, la voir s’enfuir, et puis me dire « Mais Maman c’est pour de vrai ?! » et toute l’exposition savoir qu’elle y pensait « bon, je crois qu’à la sortie j’arriverais à regarder le cheval mort » et à la fin, pas à pas les yeux fermés s’approcher, tenir sa main et décompter « 3, 2, 1, ouvre les yeux » et sa bouche encore un peu ouverte, mais peu à peu sa peur apprivoisée. Et son sourire, son sourire retrouvé « Je n’ai plus peur, tu sais ».

Voilà. L’art pour elle ce jour-là, c’était un concentré apprivoisé de toutes ces émotions qui la débordent les autres jours.
Et je le crois, je le sais, c’est aussi pour cela qu’on a inventé l’art.

Faire face à ce qui dort au plus profond de nous, la beauté et l’horreur, bien souvent si liés.

cheval

 

 

elephant

 

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

10 Commentaires

  • Répondre electromenagere 3 décembre 2013 at 10 h 22 min

    C’est exactement ça ! Et je dois dire que pour ça j’ai un mari formidable parce qu’il achète la carte musée pour y aller toute l’année et il emmène les enfants le dimanche matin avec feutres et carnet. Ils adorent ce rituel surtout qu’à la fin ils ont droit au chocolat chaud viennois dans le café du musée :)
    Bon là, ça fait un peu trop famille formidable donc sinon je les laisse devant Tfou 😀

  • Répondre anacoluthe 3 décembre 2013 at 17 h 47 min

    @electromenagere : bonne idée, le chocolat chaud ‘viennois’ (quezako ?!), et excellente idée de faire un rituel de cette sortie !

    Je regrette de ne plus pouvoir y aller aussi souvent qu’avant avec les filles, l’aînée est moins réceptive qu’avant, et la 2ème… c’est compliqué de la décider à sortir de manière générale !

  • Répondre Luna Part 3 décembre 2013 at 19 h 55 min

    J’ai prévu d’emmener mes filles (1, 2 ou 3 ?) pendant les vacances de noyel 😉 à chaque fois ça râle un peu avant de partir mais ça finit toujours en rigolade au Tripo !

  • Répondre anacoluthe 4 décembre 2013 at 15 h 27 min

    @Luna Part : oui, c’est toujours un peu difficile de motiver les troupes… Du coup, quand on revient, je marque bien le coup « alors, on s’en souviendra plus que si on avait passé la journée à a maison entre télé et DS, non ?! »

    J’espère que vous aimerez !

  • Répondre 2xpolaire 4 décembre 2013 at 17 h 26 min

    L’essentiel est là. Susciter l’envie et la curiosité. Faire jaillir les émotions et les partager.

  • Répondre Sophie 4 décembre 2013 at 20 h 46 min

    J’aime!
    J’aime ta façon de narrer, je m’y retrouve!
    Le choix de tes mots, le rythme!
    Je n’y suis pas allée au tri postal.. Ils sont allés avec l’école/ collège…faudrait peut être y aller j’me dis …
    Bises
    Sophie

  • Répondre anacoluthe 5 décembre 2013 at 9 h 54 min

    @2xpolaire : voilà. Et c’est pour ça que ce qui paraît superflu est pourtant essentiel…

  • Répondre anacoluthe 5 décembre 2013 at 9 h 56 min

    @Sophie : oh, merci, je suis touchée…
    Le Tri Postal, en soi, ce n’est pas forcément un lieu marquant, mais c’est grand, très grand, et donc idéal pour ce type d’exposition…

  • Répondre Marylin 5 décembre 2013 at 17 h 35 min

    Waaaaww…
    C’est très émotionnant, tout ça…
    Alors que de notre côté, on faisait tout pareil (ou presque) sur Paris… mais sans doute avec des bagages un peu plus légers…

    Bref, bref, bref, c’est des petits moments à part, ça, à cultiver !
    Enfin, je trouve…
    ++ la Miss qui like mes photos débiles sur Instagram

  • Répondre anacoluthe 7 décembre 2013 at 19 h 33 min

    @Marylin : merci… j’ai hâte de pouvoir retourner à Paris quand les « bagages » seront plus légers, pour se faire des expos et d’autres trucs !

    (t’as vu, serial limeuse !!)

  • Répondre à Luna Part Annuler Répondre