La fin de l’histoire

Ces derniers temps, on se renvoie la balle pour aller coucher Mini-Monstre en Second :

« Ce soir, c’est ton tour !

- Ah, tu es sûre ?

- Certaine ! Hier soir, c’était moi !

- Ah… Bon, ben, faut y aller, hein… »

Il faut dire que la perspective de 26 minutes à raconter 1 puis allez s’il te plaît 2 puis promis c’est la dernière 3 histoires d’affilée, suivies de 17 minutes de et un dernier bisou dans le cou, que cette perpective donc est moyen motivante.

Surtout quand on sait que ce long tunnel de rituels aboutira immanquablement à « il est 11 heures j’ai 7 ans et je ne dors pas tralala »

Un beau jour, ou était-ce une nuit ?, on s’est dit qu’en CE1, une petite fille était parfaitement capable de se lire des histoires toute seule. Alors on a entassé les livres sur la table de la nuit de Mini-Monstre en Second, on lui a fait un gros bisou, et on est monté se coucher.

Et là, l’impensable s’est produit : Mini-Monstre est devenue une acharnée de la lecture, dévorant tout ce qui lui tombait sous les yeux, réclamant des expéditions à la librairie, explorant la bibliothèque de sa grande sœur…

Et à 11 heures ? A 11 heures, Mini-Monstre en Second ne dort toujours pas. Mais qui a dit que dans la vraie vie les histoires avaient toujours un happy end ?!

Ils se marièrent et eurent pas beaucoup d’enfants mais très chiants.

Le truc bien avec la lecture, c'est que ça développe le vocabulaire...

L’excellent Caca Boudin – Stéphanie Blake – l’Ecole des Loisirs

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !