Entendu ! Mode Mode & Beauté

De la versatilité des astéroïdes et de la gent féminine

12 octobre 2011

Dimanche matin, en repassant, je me suis promenée sur les épaules de Darwin.

Déjà que c’est pas glamour de repasser, je préfère cumuler avec une autre activité réputée tue l’amour : être fascinée par une émission scientifique absconse.

Phénomène étrange, si l’individu repassant ou fasciné par la science est de sexe masculin, tout le monde trouvera ça au contraire « hyper trop glamour »…

Et c’est ainsi, en m’acharnant sur un pli particulièrement récalcitrant, que j’ai découvert la notion de « chaos déterministe », ou l’impossible prévision des trajectoires de certains astéroïdes, dont on pensait pourtant connaître les lois immuables.

Eh oui, même si le grand Aristote était certain de la permanence de la voûte céleste ô combien parfaite, en réalité, c’est le bordel, là-haut.

Ce qu’on croyait éternel est en réalité versatile.

À l’aune de cette découverte scientifique majeure, je comprends mieux cette bouleversifiante évolution chaussurière (chaussurale ? chaussante ? chaussurère ? Appelez-moi Saussure pour checker, ma petite Jacqueline) :

On croyait éternelle la mode du combo « bottes & ballerines »…

D’ailleurs, on s’en était acheté beaucoup, des « bottes & ballerines », tellement qu’on refuse de compter mais que pour donner une idée on n’a plus de place pour les ranger dans l’armoire…

Et poutant, on vient de réaliser que – versatilité versatilité – c’est dorénavant « bottines & derbies » la nouvelle éternité mode.

Sauf que la bottine, moi, elle me va pas au pied. Enfin à la cheville.

Oui, tu vois, là, au niveau de la cheville, ça baille…

Je pense que je suis victime de la terrible méprise qui pèse sur les filles qui chaussent du 42 : Sache que ce n’est pas parce qu’on a de grands pieds qu’on a de grosses chevilles, Monsieur le Chaussurier (Chaussureur ? Chausseur ?)

En revanche, message à vocation subliminale pour éviter de me faire appeler Berthe-aux-grands-pieds : quand on a de grands pieds, on a aussi une forte probabilité d’avoir de grandes jambes, hé hé hé !

Donc, désormais – merci la versalité – j’ai la cheville qui baille mais – thank you la versatilité – la bottine souligne beaucoup mieux que l’antique botte ma jambe gracile…

N’est-ce-pas qu’à la fin de ce billet gloubiboulga, tu as mieux compris le concept de grand bordel chaos déterministe ?!

Au premier plan, mes bottines couleur d'astéroïde...

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

12 Commentaires

  • Répondre sabine 12 octobre 2011 at 21 h 56 min

    Salut Berthe! arrête le repassage, ça sert à rien!

  • Répondre bergamote 12 octobre 2011 at 22 h 31 min

    Ouh là là, moi j’écoute des émissions d’histoire ou d’économie en repassant. Aussi tue l’amour que le « déterminisme chaotique »!!!

  • Répondre anacoluthe 13 octobre 2011 at 18 h 29 min

    @Sabine : en vrai, je repasse à peine, et je suis d’ac avec toi : ça sert à rien… sauf quand ça sert un peu !

  • Répondre anacoluthe 13 octobre 2011 at 18 h 34 min

    @bergamote : je suis à fond pour le mélange des genres « activité à la con + émission pas con ».
    Par exemple « préparation du repas + Downtown » (l’excellent Philippe Colin, à podcaster d’urgence !!)
    Et cet été, tous les matins, je me maquillais sur des podcats de « les nouveaux chemins de la connaissance » avec la sublimissime voix de Raphaël Enthoveen ahhhhhhhhh

  • Répondre bergamote 13 octobre 2011 at 21 h 32 min

    Génial ton expression « activité à la con + émission pas con »!! Les chemins de la connaissance je podcaste à fond aussi. L’autre référence je ne connais pas je vais chercher! Chez nous France « Cul » comme dit Fonelle, tourne en boucle depuis la rentrée, depuis surtout que France Musique a intégré dans son équipe des supers bavards! J’adore surtout écouter tout ça dans ma voiture après le boulot, ça me ressource!

  • Répondre Sosso 14 octobre 2011 at 23 h 10 min

    Avant d’être intellignete: quelle marque les bottines astéroïdes?
    Elles sont superbes!

    Et sinon, je podcasts pas mal La tête au carré…

  • Répondre Sosso 14 octobre 2011 at 23 h 45 min

    Intelligente…. Pas intellignete!

  • Répondre Blogueuse égarée 15 octobre 2011 at 11 h 29 min

    Aaaah, moi, je suis victime de la terrible méprise qui pèse sur les filles qui chaussent du 38 : ce n’est pas parce qu’on a des pieds ridiculement petits qu’on n’a pas de grosses chevilles, Monsieur le Chaussassiez.

  • Répondre anacoluthe 15 octobre 2011 at 22 h 32 min

    @bergamote : ça ressource, c’est exactement ça, l’effet de France Culture… J’aime beaucoup leur rythme, c’est très apaisant, dans nos journées à 100 à l’heure…

  • Répondre anacoluthe 15 octobre 2011 at 22 h 36 min

    @Sosso : ah oui, Mathieu Vidard, un chouchou aussi, et j’aime beaucoup sa voix (je suis un peu obsessionnelle des voix de Radio)

    Pour le bottines, en les cherchant pour toi, j’ai un début d’explication au pourquoi de la cheville : elles sont Taillissime, donc j’imagine que ça taille grand de la cheville ! En tout cas, elles sont pas chères…

    http://www.laredoute.fr/vente-boots.aspx?productid=324220259&documentid=222311&categoryid=61162445&numberpage=1&pos=3_n_n

  • Répondre anacoluthe 15 octobre 2011 at 22 h 37 min

    @Blogueuse égarée : mais alors les pieds, c’est comme les cheveux, on n’est jamais contente de ce qu’on a, en fait !

  • Répondre C’est triste, une bottine dorée la nuit… 6 mars 2012 at 16 h 10 min

    […] pendant ce temps, vanité vanitas vanitatum, mes bottines dorées dépriment seules dans leur grand placard tout noir à se demander à quoi elles […]

  • Laisser un commentaire