Entendu !

Des lendemains qui chantent fort

30 janvier 2011

"Sus aux Soldes, les gars ! J'ai plus rien à me mettre..."

C’est pas tout ça, mais plus que 7 mois avant la fête de l’Huma…

Et figure-toi que, pour racheter ma conscience perdue à travailler pour le grand capital, j’ai décidé de faire consultant peuple de gauche sur mon temps libre.

Alors, debout, les damnés de la terre, attaquons ensemble le dossier chant révolutionnaire.

Travailleur, travailleuse, on nous a spolié notre crédibilité lyrique durement acquise avec Le Temps des Cerises : qui voudrait croire aujourd’hui qu’on va encore sauver le genre humain avec une marque de jeans ?

C’est pourquoi, compagnon, compagnonne, je propose à l’assemblée prolétarienne réunie qu’on laisse la place aux deux jeunes camarades-chanteurs ci-après.

Tremblez, banquiers, la jeunesse de France s’est réveillée et elle chante très-trop fort…



[Clip] Cyril Mokaiesh – Communiste
envoyé par cyrilmokaiesh. – Regardez la dernière sélection musicale.

Par contre, mon petit Cyril, tu vas me faire le plaisir d’enlever ton costume à 2000€, nos camarades de la confédération textile se sont plaint…  Prends plutôt exemple sur la compagnonne Melismell, toute en discrétion (hors cordes vocales) :


MELISMELL Aux Armes (radio edit)
envoyé par jeansanteuil. – Regardez la dernière sélection musicale.

***

**************

****************************

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

15 Commentaires

  • Répondre laure 31 janvier 2011 at 11 h 04 min

    salut la ch’… ( ah non, c’est désuet ça !)

    bon alors non seulement tu n’es pas enceinte du tout mais en plus tu donnes dans le révolutionnaire, mais à quel saint te vouer ? ni le gauche ni le droit à en croire ces belles paroles… oui tout à fait d’accord pour le smoking YSL du premier, ça porterait une salopette ou un tee shirt banal que ça n’en serait pas moins prolétaire. mais j’imagien qeu ça n’est pas fait sans faire exprès… bon. Pour le deuxième clip, mise à part une certaine vision after « The wall » et un après goût de Noir désir au féminin, les paroles méritent un salut officiel, bonne idéee qeu de réecrire cette marseillaise qui n’est décidèment plus d’époque !
    Ah je casse dur du sucre ce matin …
    Anna, rdv à la Bastille !

  • Répondre Mélisse 31 janvier 2011 at 14 h 02 min

    idem que Laure, je m’esbaudis
    (mais moins tôt)

  • Répondre sosso 31 janvier 2011 at 15 h 20 min

    Je suis d’accord avec Mélisse parce que je le trouve joli, ce mot « s’esbaudir »!
    Et il faut que je travaille, je n’ai fait que bloquer sur le costard!!!
    (oui, ça va, je n’ai pas beaucoup d’heures de sommeil derrièremoi, en forme, je serai plus militante!)

  • Répondre anacoluthe 31 janvier 2011 at 15 h 44 min

    @laure : tu as perçu l’ambiguïté qui est la mienne ? En fait, Melismell, je l’ai entendu en live dans Bienvenue chez Basse sur Europe 1 et elle était… in-cro-ya-ble !!
    Je n’ai pas retrouvé autant d’émotion en entendant la version enregistré, mais j’aime beaucoup l’idée d’actualiser la marseillaise :
    « le jour de gloire est terminé », et « entendez vous dans nos campagnes mugir nos pauvre de faim de froid »
    Je l’ai fait écouter à ma fille qui a appris la marseillaise à l’école, je trouver que ça permet de mieux comprendre l’esprit de 1789, la révolte devant les inégalités, l’exigence de justice, etc… et qu’aujourd’hui encore, il y a du boulot pour qu’existent la fraternité et l’égalité !!
    Et Cyril Mokaiesh était dans la sélection du CD des inrocks… accrocheur sur le CD, je trouve que le clip est un peu décevant, trop léché, trop marketé…

  • Répondre anacoluthe 31 janvier 2011 at 15 h 45 min

    @Mélisse : Après « indignez-vous », « esbaudissez-vous », le retour !!

  • Répondre anacoluthe 31 janvier 2011 at 15 h 47 min

    @sosso : on est tous là, hein, OK pour la révolution, mais pas au mois d’août because vacances, pas en décembre, y’a les fêtes, etc… !

  • Répondre sosso 31 janvier 2011 at 17 h 36 min

    à Anacoluthe: j’adore le « esbaudissez-vous »!

  • Répondre Mélisse 31 janvier 2011 at 22 h 00 min

    on devrait en faire un tee shirt…

  • Répondre bergamote 31 janvier 2011 at 22 h 58 min

    Excellent, ces deux clips! Un peu ridicule le gars dans son costard (vraiment 2000€????) et les paroles à l’emporte pièce, non??? Bon, suis employeur de moi même et femme de professionnel libéral, donc je me comprends!!!
    La deuxième me paraît pouvoir être le support d’une explication de texte pour les secondes ou premières si le prof d’histoire est à court d’idées!! Blague à part, je vais écouter sérieusement les paroles, pour Grande Berga, mais je ne sais pas si elle a travaillé sur le texte original.

  • Répondre bergamote 31 janvier 2011 at 23 h 44 min

    Je repasse: j’ai lu chez Fonelle que tu subissais une grosse pression canine chez toi!!! Je viens de vivre exactement la même chose pendant un an, depuis la mort de notre chien. Mr Berga, grand ami des bêtes, a eu bcp de peine et a observé une année de deuil, tout en soignant tous les jours ces gentilles bébêtes (en vrai chez le doc, elles sont pas toutes sympas!!).
    Je viens de mettre un terme à cette situation, et nous allons accueillir dans quelques jours une petite chienne…. qui se régalera de nos chaussures menteuses traînant dans la maison! Le plus dur est de se lancer!!! Pas de race en particulier adaptée ou pas, faut laisser parler son instinct et saisir les occasions qui se présentent.

  • Répondre anacoluthe 1 février 2011 at 10 h 29 min

    @sosso et Mélisse : oui, vous avez-raison, nous, on tiendra pas tout un livre (même court) avec notre « Esbaudissez-vous ». Un tee-shirt, ce sera bien… et on fera plein de bénéfices avec, gnarf, gnarf…

  • Répondre anacoluthe 1 février 2011 at 10 h 34 min

    @bergamote : oui, sur la forme, je trouve que le clip ne sert pas trop le propos… Mais pour le fond – et même si je suis moi-même libérale et très contente, pour moi, de cette situation de prise en main de mon destin – je dois dire que je me sens en même temps révoltée façon communiste par la façon dont on traite les ouvriers dans notre pays, genre « on fait des bénéfices mais on délocalise pour en faire encore plus ailleurs »…
    Le capitalisme boursier a rendu le système complètement inhumain, on marche sur la tête ! Il y avait un super doc sur Arte vendredi « les Molex, des gens debout » que j’ai malheureusement loupé…

  • Répondre anacoluthe 1 février 2011 at 10 h 40 min

    et pour le sujet chien… Grosse pression, oui… Je ne sais pas si je suis encore prête à céder, malgré les nombreux livres canins qui traînent négligemment sur la table basse… Je commence à me dire qu’il doit y avoir des côtés sympas, qu’il y a une relation unique avec son chien, etc, mais il y a les contraintes… Et comme tout le monde part du principe que je pourrais m’occuper du chien « vu que je suis libérale », alors que je suis celle qui m’y connais le moins, je flippe !

  • Répondre La vie (où est le) mode d'emploi (?) 2 février 2011 at 10 h 16 min

    Flûte, je peux rien écouter, chuis au bureau. Pfff.

  • Répondre anacoluthe 2 février 2011 at 11 h 53 min

    @La vie (où est le) mode d’emploi (?) : Argh… mais t’es pas seule dans ton bureau ? Non ? Bon allez, je te le chante : « ce les perdra, de mondialiser l’injustice sans l’asperger de bénéfices, ca les perdra de cocooner le patronat… »

  • Laisser un commentaire