Maman

Cross my heart

16 novembre 2010

Lorsqu’elle remportera le 400 mètres haies aux championnats d’Europe d’athlétisme de Sofia de 2022, qui se souviendra de la cause réelle de la brillante carrière d’athlète de Mini-Monstre Premier ? Qui, à part moi, sa vieille mère acariâtre, expliquant aux journalistes :

« Vous vous rendez compte que tout ça est parti d’un crush pour Christophe Lemaitre ! Mais si, ce jeune blondinet, champion du 100 mètres en 2010… Eh bien, à 10 ans, ma fille a décidé de faire championne pour se marier avec lui plus tard. Et voilà, on y est… Christophe, si tu nous regardes, on te fait des gros poutous partout… »

Quand je pense qu’un jour je vais foutre la honte à ma fille devant les caméras de l’Europe entière, ça me venge un peu de tous ces soirs à m’arracher les cheveux pour qu’elle daigne faire ses devoirs, tiens…

Et sur ce long chemin qui mènera Mini-Monstre jusqu’aux premières marches du podium, le départ fut tiré dimanche dernier avec le premier cross-country de son club d’athlétisme.

Quand on habite la région la plus pluvieuse de France, courir un cross en pleine campagne et au mois de novembre, c’est à peu près aussi jouissif qu’un enfant de 3 ans sautant à pieds joints dans 18 flaques d’affilées avec ses toutes nouvelles chaussures en daim.

« Ah là là, ça fait vraiment du bien, Maman » m’a dit Mini-Monstre Premier alors qu’elle sortait de 22 minutes de douche, temps nécessaire pour venir à bout de la boue de la région la plus pluvieuse de France, une boue première catégorie que tous les fans de cross country nous envient…

Parce que, honnêtement, c’est ça, le vrai plaisir du cross, non pas courir, mais courir dans la gadoue, perdre ses chaussures dans les flaques, tomber de tout son long dans la boue, et puis alors, suant et ruisselant, crasseux, épuisé et heureux, se laver.

Et à vrai dire, je peux comprendre. Moi aussi, lorsque je passe toute une nuit les cheveux enduits d’huile de jojoba et une couche gluante de cold cream sur le visage, le lendemain matin, en sortant de la douche, je me dis que le meilleur moyen de sentir sa peau totalement purifiée, c’est de bien la graisser avant…

Envisagé sous cet angle, on comprend mieux l’invention du concept de confession, non ?!

"du mois de septembre au mois d'août, ouh, la gadoue, la gadoue, la gadoue..."

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être aussi ...

26 Commentaires

  • Répondre sabine 16 novembre 2010 at 11 h 11 min

    T’es sûre que c’est la tienne de région qui est la plus pluvieuse de France? Je me demande si c’est pas la nôtre? (je sais jamais s’il faut le ô ou pas?) . C’est vrai que quand t’es grave crado, c’est un vrai bonheur de passer par la douche; Les gars de Koh lanta tueraient pour une douche 😉

  • Répondre anacoluthe 16 novembre 2010 at 11 h 27 min

    @sabine : mais, on peut considérer qu’on habite la même, de région, non ?! Ah ouais, Koh Lanta ça doit être terrible, avec les cheveux tout plein de sel pendant des semaines, brrrr…

  • Répondre MissBrownie 16 novembre 2010 at 15 h 20 min

    Alors là, j’admire parce que s’il y a bien un truc que j’ai toujours détesté, c’est le cross!

  • Répondre anacoluthe 16 novembre 2010 at 15 h 34 min

    @MissBrownie : c’est assez spécial, comme discipline, il y a un côté « fin du monde »…
    J’en ai fait quelques uns au collège, je ne m’éclatais pas franchement, même si je m’en sortais plutôt bien, bizarrement…

  • Répondre Firemaman 16 novembre 2010 at 18 h 50 min

    Ouh la la elle a bien du courage, mini monstre 1er ! Courir sous la pluie, même pour attraper un bus, je n’ai jamais aimé.

  • Répondre anacoluthe 16 novembre 2010 at 18 h 58 min

    @Firemaman : ah mais non, c’est ça le truc uncredible : à la base, c’est pas une furieuse, mais l’amour lui donne des ailes… et le goût de l’effort ! (bon, elle a quand même dit en revenant que ce serait pas fastoche, de devenir championne d’athlé…)

  • Répondre bergamote 16 novembre 2010 at 19 h 50 min

    Houlala, mais c’est l’apocalypse!!!

    Alors je vais prendre la défense de ta fille (qu’elle s’en souvienne quand elle sera célèbre!!), mais quand on fait de la course à pied, c’est en général un peu monotone, et donc le moyen d’arranger un peu les choses, c’est de forcer sur les conditions climatiques: pluie diluvienne, neige, boue, ou grand cagnasse!! Les Berga, anciens sportifs (oui anciens, snif, snif!!) ont tout testé et approuvé!

    Le souci pour toi, c’est la gestion de la logistique: transport post cross, nettoyage des affaires, etc..

    Et au fait, l’école de mes filles fait aussi son cross tous les ans au mois de novembre. Mais pourquoi toujours au mois de novembre et pas au mois de mai?

  • Répondre Camille 16 novembre 2010 at 22 h 31 min

    Ben moi, j’adore courir dans la boue du parc Monceau.
    Tu vois, les gens me traitent de folle quand je vais courir quand il pleut, mais en fait, c’est vachement jouissif.

    Elle a gagné, quand même, hein?

  • Répondre anacoluthe 17 novembre 2010 at 10 h 29 min

    @Bergamote : quand tu dis « les Berga anciens sportifs », tu parlent de tes enfants ou de toi et ton mari ? Parce que pour le coup, c’est toi qui m’épates, là ! Je fais du sport, mais je ne me considère pas comme sportive, se dépasser, cracher ses poumons, bof…
    Pourquoi novembre ? Pour la boue, non ?!

  • Répondre anacoluthe 17 novembre 2010 at 10 h 31 min

    @Camille : mais la boue du Parc Monceau a ce « je ne sais quoi » de chic et intemporel… !
    (comment tu fais pour être sûre que tu as bien enlevé toute la boue, alors que tu te douches dans le noir ?!)
    Nan, elle a même pas gagné, loin de là, et c’est pour ça qu’elle a conclu que championne, ce serait pas trop fastoche, finalement…

  • Répondre Isis Potins 17 novembre 2010 at 14 h 52 min

    Cela me fait penser à la chanson de Jane B : « la gadoue, la gadoue ô la gadoue » !
    courage ! il existe de bons cirages !!!

    isis

  • Répondre anacoluthe 17 novembre 2010 at 17 h 03 min

    @Isis Potins : ah oui, tout à fait, tu as vu, je l’ai mis en légende de la photo… J’adore cette chanson à peu près aussi jubilatoire à chanter que de marcher dans la gadoue !

  • Répondre bergamote 17 novembre 2010 at 18 h 16 min

    Chère Anacoluthe, et oui Mr Berga et moi ETIONS des sportifs un peu timbrés. Notre truc de fou c’était le triathlon (tu peux soumettre à ta fille!). Oui, mais c’était dans notre vie précédente, avant d’avoir des enfants. La vie dans laquelle on pouvait chausser les baskets sans se demander ce qu’on allait faire à manger pour le repas du soir! Maintenant, je fais de la Power Plate (j’adore!), pour ne pas avoir l’air trop flasque, et Mr Berga enchaîne les consultations plus que les entraînements. Ah la la!!

    Mais ces sports d’endurance sont une très bonne expérience: cela permet de bien connaître son corps, ses limites, sa résistance. Une bonne école pour ta fille!! ça lui servira beaucoup, même si elle épouse pas son sportif médaillé!

  • Répondre anacoluthe 17 novembre 2010 at 18 h 54 min

    @bergamote : j’en reste sans voix… pour moi, c’est au-delà du réel, m’imaginer en train de faire un triathlon, du coup, j’ai toujours du mal à imaginer qu’il y ait des gens qui fassent ça pour le plaisir, même pas parce qu’on les a obligés !!

    Bon, maintenant que je fais (un peu) de sport, je commence à entrevoir vaguement que ça peut être agréable, j’avoue…

  • Répondre sosso 17 novembre 2010 at 18 h 55 min

    Je me suis mise à la course à pied, il y a exactement 3 semaines. Il paraît que ça devient une drogue au bout d’un certains temps. j’ai un peu peur…

  • Répondre anacoluthe 17 novembre 2010 at 19 h 04 min

    @sosso : c’est le sport en général, qui peut rendre accro, non ? Because les endorphines, on en veut toujours plus ! Bon, m’est avis que faut y aller, quand même, avant de devenir accro…

  • Répondre GlamGoofyGirl 17 novembre 2010 at 20 h 12 min

    Ouais ben j’ai essayé mais je suis jamais devenue accro !! Juste allergique…

  • Répondre Cilaïne 17 novembre 2010 at 22 h 43 min

    Pardon d’être si bassement pragmatique, mais sans jardin, comment on fait pour gérer le déshabillage plein de boue pré-douche ? Je me demande, ça bouche tout, non, la gadoue ?
    Bon, mis à part ces détails techniques, ça me tente bien le cross…

  • Répondre GlamGoofyGirl 17 novembre 2010 at 22 h 49 min

    Très bonne question Cilaïne… Je m’interroge aussi…

  • Répondre La vie (où est le) mode d'emploi (?) 18 novembre 2010 at 9 h 26 min

    Tu devrais pouvoir te faire sponsoriser par Dash 2 en 1. Et puis, je te conseille le rugby, pour un tartinage de boue plus complet.

  • Répondre anacoluthe 18 novembre 2010 at 10 h 33 min

    @GlamGoofyGirl : C’est bizarre, le sport, c’est censé nous apprendre le goût de l’effort, sauf qu’il faut DEJA avoir le goût de l’effort pour persévérer dans le sport…

  • Répondre anacoluthe 18 novembre 2010 at 10 h 36 min

    @Cilaïne : alors, on a un jardin, certes. Mais comme toute maison du Nord qui se respecte, le jardin est à l’arrière de la maison… et la salle de bain au fond, après le salon, la salle à manger, et la cuisine (les architectes des maisons du Nord sont des êtres pervers et anti-cross, je suppose…)
    Donc, c’est déshabillage dans le couloir de l’entrée obligatoire, re-direction de l’enfant vers la douche et de ses vêtements vers la machine, puis, nettoyage des chaussures dans le jardin (qu’il serve à quelque chose, celui-là)

  • Répondre anacoluthe 18 novembre 2010 at 10 h 36 min

    @GlamgoofyGirl : suspense haletant, je comprends… (en même temps, on en a bien fait une série, des Desperate Housewifes !)

  • Répondre anacoluthe 18 novembre 2010 at 10 h 38 min

    @La vie (où est) le mode d’emploi (?) : Ecoute, je fais des noeuds autour des parties tachées par la boue afin de procéder à un test rigoureux des qualités de ma lessive… et ça va ! (le rugby, bonne idée, en plus, y’a possibilité de cassage de nez, avec taches de sans, wéééé)

  • Répondre Cilaïne 18 novembre 2010 at 11 h 52 min

    Ah, merci pour ces précisions. J’aime bien visualiser les scènes très concrètement comme ça !

  • Répondre anacoluthe 18 novembre 2010 at 12 h 00 min

    @Cilaïne : ah oui, et puis au cas où Besson voudrait en faire un film, on sait jamais…

  • Laisser un commentaire